(je remercie le forum Orandia d'avoir publié textuellement mon article d'origine avec la référence Chélidoine )

Cet article a été réédité plusieurs fois, actualité oblige ; en effet les connaissances scientifiques avancent à grands pas, et de nouvelles découvertes permettent de compléter le sujet !

Je précise petit car il s'agit de l'Univers qui nous entoure qui est relativement petit par rapport au Grand Tout...

Pourquoi cette question ? Il s'agit d'une réflexion personnelle à la suite d'une étude assez spectaculaire publiée dans la revue Sciences et Avenir de Novembre. Je vais essayer de vous en parler.

C'est un immense quartier du cosmos que les astrophysiciens viennent de délimiter précisément. Il comprend notre Voie lactée, avec des centaines de milliers d'autres galaxies voisines ; et ils ont appelé cet ensemble le superamas Laniakea.

Quand on arrive à de telles proportions, il est bien difficile d'en parler dans le cadre de l'entendement humain, car cela dépasse notre compréhension et notre vision des choses (tout est relatif...). Pour situer un peu, notre planète Terre est en orbite autour de notre Soleil qui est une étoile parmi les 200 millions de notre galaxie, la Voie lactée. La dite-Voie lactée est elle même partie d'une cinquantaine d'autres galaxies et forme ainsi un groupe local. Et enfin un millier de ces galaxies s'assemble dans ce que l'on appelle l'amas de la Vierge.

Mais ce n'est pas fini : cet amas, avec d'autres, forme un superamas baptisé Laniakea qui représente une bulle de 700 millions d'années-lumière (une année-lumière = distance parcourue par la lumière en un an) de côté. Vous pouvez ainsi nous situer sur une carte...mais vous ne la trouverez pas au rayon des cartes routières...

Et bien figurez-vous que cet ensemble se dirige vers ce que les astrophysiciens appellent le Grand Attracteur à la vitesse permanente de 630 kilomètres à la seconde ! Je sens que certains vont prendre le vertige...

Les chercheurs s'interrogent depuis plus de 30 ans sur ce Grand Attracteur découvert dans les années 1980 lorsque des astronomes ont pu mesurer avec précision le mouvement des galaxies. Sa masse serait de 10 puissance 15 celle de notre Soleil, je vous laisse faire le calcul...

Toutes ces connaissances ont pu être acquises avec certitudes grâce à l'évolution des Sciences, grâce aux matériels de plus en plus perfectionnés et grâce aux travaux de nombreux chercheurs internationaux dont Hélène Courtois de l'Institut de physique nucléaire de Lyon. Ils ont ainsi mesuré la vitesse de 8000 galaxies pour pouvoir cartographier Laniakea.

Et quant à notre voyage permanent à 630 kilomètres par seconde, ils ont pu l'établir par une cartographie dynamique qui permet de distinguer les trajets de millions de galaxies qui sont attirées par le Grand Attracteur formé de deux vallées gravitationnelles formant deux superamas mitoyens. Valérie de Lapparent, de l'Institut d'astrophysique de Paris déclare  que l'objectif ultime des travaux actuels est d'identifier quelle est la masse et l'étendue du Grand Attracteur.

Il convient d'ajouter que lors de la livraison suivante de Sciences et Avenir (décembre 2014), un lecteur pose une question pertinente quant à l'apparente opposition entre cette analyse et la théorie qui voudrait que les galaxies s'éloignent les unes des autres. Question à laquelle la rédaction de la revue répond qu'il n'y a pas de contradiction, que ce phénomène gravitationnel se produit malgré l'expansion de l'Univers mis en évidence dès 1929 ; cette expansion imprime un mouvement de fuite aux galaxies d'autant plus rapide qu'elles sont éloignées de nous. Mais il peut y avoir des mouvements "locaux" qui diffèrent de l'expansion globale.

Je me contente de vous faire part de ces quelques informations, dont le résumé a été certes difficile à réaliser, sans entrer dans les détails techniques que vous pourrez trouver dans Sciences et Avenir. La finalité de notre voyage n'est pas pour demain, ni après-demain mais arrivera forcément en une période ..extrêmement très lointaine par rapport à notre vie humaine.

Je trouve que cette information est assez extra-ordinaire et peut amener à réfléchir beaucoup sans aller jusqu'à supposer que cet Attracteur est le siège de...Dieu...Et cela peut mener à beaucoup de réflexions à ceux qui s'intéressent avec sérieux à la métaphysique.

 

univers2

AJOUT DU 19/12/2014 :

et des nouvelles en direct : deux étoiles qui jouent aux boules, un article passionnant avec quantité d'autres informations !

http://www.maxisciences.com/%e9toile/une-gigantesque-collision-stellaire-va-creer-une-etoile-60-fois-plus-grosse-que-le-soleil_art33996.html

 AJOUT DU 14/01/2015

 http://www.maxisciences.com/trou-noir/deux-trous-noirs-seraient-sur-le-point-d-039-entrer-en-collision_art34117.html

 AJOUT DU 2/02/2015 :

et dans le même esprit aux dernières nouvelles on vient de retrouver la main de Dieu !

http://www.francetvinfo.fr/monde/la-main-de-dieu-photographiee-dans-l-espace_813165.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D

AJOUT DU 14/03/2017 :

et ces réflexions sont de nouveau d'actualité à la suite d'une étude scientifique très poussée publiée par le site l'Obs  : 

http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20170310.OBS6399/video-la-vitesse-folle-de-la-voie-lactee-enfin-expliquee.html

 

Alors ? En route pour aller dire bonjour à Dieu, le Grand Attracteur ?