Sur les Chemins de la Tradition

Message d'accueil (revu et corrigé plusieurs fois...) par Gérard-Antoine Demon


savoir

 Du fait de son contenu, le téléchargement du blog peut être long, et le réglage écran à 90 % voire 80 % est le meilleur pour voir la totalité des 3 colonnes.


 

Et si vous cliquez sur le titre d'un article, en bas apparaitra un code QR qui vous en permettra la lecture sur votre mobile ! (mais pas sur une trottinette...)


 

famille (3) - Copie


Quelques conseils en guise de prolégomènes


 (excusez-moi pour la longueur de ce message d'accueil qui présente quelques informations importantes, mais vous pouvez passer directement à la lecture des articles)

et ne cherchez pas : vous ne me trouverez nulle part sur les réseaux des cas sociaux...

vous pouvez également visiter le blog du Salon des Poètes de lyon dont je suis l'animateur :

http://www.salonpoeteslyon.fr/ (94855 visiteurs au 04/09/2021)


MESSAGE D'ACCUEIL 

 
graal_3

Avant toute chose : homonymie involontaire

J'ai été questionné sur le rapport de mon blog (par son adresse URL) avec la Revue Vers la Tradition : il n'y en a aucun, si ce n'est les sujets abordés. D'ailleurs, à la création du blog j'ignorais totalement (et j'insiste là-dessus) l'existence de cette Revue et les systèmes de création n'ont posé aucune opposition.

J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'un dialogue par messagerie avec un ancien responsable de cette Revue et j'en ai profité pour m'en excuser. Et je pense la respecter totalement sans faire aucune concurrence tout en rappelant que l'intitulé de mon blog est  : les chemins de la Tradition.

Le pourquoi et comment

Comme je l'ai écrit rapidement lors de la création de ce blog, qui n'est le porte-parole de personne, de aucun groupe, de aucune religion, j'hésitais pour le référencer entre Ésotérisme et Religions ; mais pour moi ces termes sont trop restrictifs, et pour cette raison je l'ai publié en inclassable !

Je voudrais parler de la Tradition, pas la tradition des fêtes folkloriques (que j'adore et qui sont déjà un témoignage) mais de la Tradition avec une majuscule, un grand T, un tau diraient certains érudits des civilisations anciennes. Quoi de plus représentatif justement que cette lettre que l'on retrouve dans la tradition hébraïque, égyptienne et grecque ? Et dont on retrouve la forme dans la croix ansée égyptienne un T surmonté d'une anse (le Tau comme dirait une certaine Église)...Et n'oublions pas que la croix romaine de châtiment est en forme de T...

La Tradition ? Certains érudits tels René Guénon expliquent que cette Tradition était unique et primordiale et qu'on la retrouve partout sur la Terre dans les Croyances ou les Religions. Il est en effet parfois troublant de retrouver les même thèmes, les mêmes rites dans des Religions apparemment distinctes les unes des autres.

Il existe donc plusieurs chemins pour y arriver. Et ces chemins en ont d'ailleurs parfois un nom, tels les Chemins de Compostelle, et sont jalonnés de bornes, de monuments tels les églises, les abbayes au moins en ce qui concerne ce que nous appelons l'Occident chrétien mais qui ont pris la place ou complètent d'autres signes plus anciens et antérieurs à 2000 ans, témoins de la Tradition de ceux qui nous ont précédés. M'étant spécialisé sur cet Occident chrétien qui passe à ma porte et que je connais le mieux, y étant né, ne m'empêche pas de reconnaître et de réfléchir sur les autres traditions : en effet, il parait logique que, si j'étais né au coeur de la Péninsule arabique, du Népal ou en Papousie, je ne suive pas la même tradition dite religieuse...

On peut supposer que ce blog est consacré à Nizier-Anthèlme passé dans la légende sous l'appellation de Maître Philippe de Lyon : or il n'en n'est rien, ce sujet est abordé au départ pour une raison de proche voisinage et est devenu, je le reconnais volontiers, une sorte de spécialité...Ce qui est amusant c'est que j'y suis arrivé véritablement par...accident, après en avoir entendu parler par des amis plus de 10 ans auparavant...

Éthique

Et j'essaierai de vous emmener le long de ces chemins par les photos, souvent améliorées par soucis d'esthétisme, que j'ai réalisées depuis une trentaine d'années et qui permettent de mieux comprendre les lieux et d'appréhender ainsi le Sacré : je compte sur votre honnêteté pour ne pas me les voler ni d'en faire commerce. J'apprends par exemple que des sites ou de blogs, dont certains se targuent d'être inconnus, piratent tel ou tel photographie ou article, sans avoir ni le courage ni l'honnêteté de ...citer leurs sources ; pour ma part, ne fonctionnant pas ainsi, et dans le respect de mon éthique, j'indiquerai toujours les références d'origine avec liens pour que le lecteur puisse s'y reporter.

Bien que je présente des églises, des chapelles, il ne faut pas compter sur moi pour faire de la Théologie rattachée à un dogme quelconque mais tout en le respectant.Certains reconnaîtront, à la lecture, à la réflexion, malgré quelques fantaisies (le monde se meurt de ne plus comprendre l'humour), un petit quelque chose de sacré...il en est ainsi et cela est voulu. A propos, dans un univers internet où tout se monnaye, ce blog est entièrement bénévole et ne rapporte absolument rien à son auteur. Son contenu est issu de nombreuses heures d'études, de recherches, de travaux personnels et est présenté à titre purement gratuit à ses lecteurs. Il faut en profiter pour remercier et féliciter Canalblog pour la qualité des structures et modules proposés, qui permettent ainsi une présentation et un contenu de qualité. Si vous ne possédez pas de logiciel adéquat, des publicités viennent s'intercaler dans les articles ; il faut bien se rappeler que la gestion de ce blog est entièrement gratuite, d'où les publicités en compensation.

Je signais au départ de ce blog du nom (étrange, je le reconnais) de Népomucène Landarosa : il s'agit du nom de mon daïmon préféré. Quant à ce nom c'est un amusement à tiroirs quant à un domaine voisin et proche, souvent évoqué dans ce blog...Mais pour la loi, depuis le 21 aout 1948 je suis Gérard-Antoine Demon...

Conseils techniques

Le bandeau du haut en dessous du titre permet d'accéder directement à quelques catégories

Le système des tags (colonne de droite) est très utile : il suffit de cliquer sur un sujet recherché et automatiquement le système récapitule tous les articles où il est abordé. Et en colonne de droite, vous pouvez prendre le temps (météo et heure).

En Anglais

Given the amount of English-speaking visitors on my blog, in particular from the US, I thought it appropriate to write the following introduction : thank you for visiting my blog.

Iif you cannot read French I would suggest using an online translator (although I am aware these do not always translate accurately!)

I will not attempt to write any content in English as it is fairly rusty, going back to secondary school (many thanks to Iris for writing the above).

 

nd_paris

Ce médaillon sculpté est très discret...et pourtant des millions de personnes(environ 13 millions par an) passent devant chaque année et il est à la base du pilier central du grand portail de N.D. de Paris ! Plusieurs études érudites ont été consacrées à son sujet...

Et à la demande de quelques amis, j'ai ajouté en liens d'amis (colonne de gauche) quelques unes de me cantines...et ce ne sont pas des adresses recopiées, mais des adresses que j'ai testées, avant le virus,espérons qu'ils réouvriront...Avez-vous remarqué que bien souvent à côté d'une "bonne" église il y a un bon restaurant ? Voilà ce que c'est d'être mystique et épicurien...(je viens de le vérifier encore une fois à Ars le 9 aout 2020)

Je ne renie pas le Savoir...mais à un moment il est sage de tout oublier...en plus en quoi cela sert-il de vouloir toujours savoir plus ?                

Gérard-Antoine Demon

...certains pourraient penser que, né en 1921 en Belgique, je suis mort en 2011 (selon un avis décès) ...et bien ce n'est pas moi...


 

venirvoir

 


24 septembre 2021

Nouvelle sur le Clos Landar (Maître Philippe de Lyon)...avec ajout sanitaire

 

clos

L'association Maître PHILIPPE vous informe de l'ouverture exceptionnelle du Clos Landar, de 14h00 à 18h00, le dimanche 26 Septembre à L'ARBRESLE.

L’accès à la maison de Monsieur Philippe restera fermé pour raison de sécurité, seul l’accès au parc du Clos Landar est possible.

 

Association Maître Philippe

Maison des Associations 33 bis Rue Gabriel Péri 69210 L'Arbresle

Etant donné que cet événement n'est pas ouvert au grand public, ni le pass sanitaire ni le masque ne seront exigés.

Les gestes-barrières demeurent en vigueur.

www.maitrephilippe.asso.fr
contact@maitrephilippe.asso.fr

+33 6 36 90 50 28

cliquer sur cette image pour l'agrandir :

accès clos landar

Des petites et grandes misères de lieux templiers en France (avec compléments)

 Il est de mon bon plaisir de rééditer un ancien article après l'avoir revu et complété...Je ne parlerai ici que de lieux que je connais et que j'ai moi-même visités 

ainsi, à Avignon, caché au fond d'une cour  (cela m'a été confirmé par une amie locale)

Avignon la chapelle des Templiers 2

 

Avignon la chapelle des Templiers 1

quelque part dans le Cantal, où heureusement l'église a été protégée et où elle sert pour les messes de la Paroisse (habituellement fermée il m'a été donné de la visiter avec gentillesse)

auvtempl1

auvtempl2

auvtempl4

auvtempl6

auvtempl7

auvtempl9

auvtempl9

auvtempl9

en Ardèche du sud dans la région de Vallon Pont d'Arc, la Commanderie de Jalès qui, après avoir subi l'épreuve du temps et des hommes, est maintenant protégée par une Association

018

003 - Copie - Copie

007

008

010

Tout le monde connait la magnificence du tableau de Granet représentant la  réception de Jacques de Molay dans l'Ordre du Temple à Beaune...

BeauneGranet

Mais cela est bien loin de la réalité qui est bien triste, cachée derrière un centre commercial

001

002

005

004

Et je ne résiste pas à la tentation d'évoquer un lieu qui est dit avoir connu le Haut Esprit du Temple, non loin de mon fief

Il a été fréquenté par de grands noms se réclamant de résurgences templières...et devenu le terrain de jeu de chasseurs de trésors aux méthodes destructrices

DIM-CAMP 106

DIM-CAMP 108

DIM-CAMP 110

DIM-CAMP 102

DIM-CAMP 103

et non loin de là dans une église que je considère comme initiatique :

IMG_0001

(vous pouvez retrouver plusieurs de ces photos en albums dans la colonne de droite du blog)

enfin, toujours pour le plaisir, je complète cet article par une page extraite de la Revue Atlantis :

IMG

voici pour terminer un montage que je viens de faire :

P1020369

 

 

 

 

Posté par G Rare à 08:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 septembre 2021

Souvenir de 1936

 

 

Posté par G Rare à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2021

Suite article NON NOBIS : version symphonique de concert

A la suite d'une demande, je vous fais cadeau de la version symphonique en concert !

 

 

Posté par G Rare à 07:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 septembre 2021

Non Nobis Domine, Non Nobis...

Il s'agit de la devise de l'Ordre du Temple reprise dans la musique de Patrick Doyle pour le film Henri V, adaptation cinématographique spectaculaire et immense de la pièce de William Shakespeare par Kenneth Branagh....Henry V (film, 1989) — Wikipédia (wikipedia.org) pour en connaitre le détail.

le texte complet de la devise est : Non Nobis Domine, Non Nobis, Sed Nomini Tuo Da Gloriam. (pas en notre nom, Seigneur, pas en notre nom mais au nom de ta Gloire)...VOIR en complément l'article suivant du 15/09 !

 

Posté par G Rare à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 septembre 2021

le tour du monde de septembre 2021

le tour du monde de septembre

Posté par G Rare à 09:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 septembre 2021

Je suis mort (déjà édité en 2013)

J'ai une grande nouvelle triste à t'annoncer : je suis mort.
Je peux te parler ce matin, parce que tu somnoles, que tu es malade, que tu as la fièvre.
Chez nous, la vitesse est beaucoup plus importante que chez vous. Je te rencontre parce que je n'ai pas toute ma vitesse et que la fièvre te donne une vitesse immobile, rare chez lesvivants.
Les vivants et les morts, sont près et loin les uns des autres comme le côté pile et le côté face d'un sou, les quatre images d'un jeu de cubes. La vie et la mort s'affrontent.
Le miracle est de vivre double en face de cette grande énigme et n'être qu'un. C'est notre secret. Je cède la place. Abandonne-toi. La vie est morte, vive la vie. Le poète est mort, vive le poète. Adieu. Je commence à me dissoudre. Nos traits se tissent ensemble. La ressemblance est outre. Elle émane de l'esprit. La réalité commence.
(avec la complicité des Jeans : Cocteau et Marais)
couverture de l'ouvrage que j'ai acheté lors de la représentation 

cocteau marais

Posté par G Rare à 17:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2021

Musique française du hit-parade

 

 

Posté par G Rare à 07:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 septembre 2021

Les forces de l'Esprit

L’an prochain, ce sera mon successeur qui vous exprimera ses voeux. Là où je serai, je l’écouterai, le coeur plein de reconnaissance pour le peuple français qui m’aura si longtemps confié son destin et plein d’espoir en vous. Je crois aux forces de l’Esprit et je ne vous quitterai pas. 

François Mitterrand - 31 décembre 1994


 

Mais rappelons-nous que pendant 12 ans il rencontra Marie de Hennezel, psychologue spécialisée dans l'accompagnement de fin de vie et préfaça l'un de ses livres : la mort intime. Lors de ces rencontres, elle prenait des notes, ce qui donna, suite à un conseil de Soeur Emmannuelle, un livre intitulé justement : croire aux forces de l'Esprit.

Posté par G Rare à 08:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 septembre 2021

Jean Hani, la Tradition et les méfaits de l'intelligence moderne (réédition toujours d'actualité)

En reprenant un ouvrage de Jean Hani

( http://jeanborella.blogspot.fr/2008/11/regard-sur-loeuvre-de-jean-hani.html )

La Royauté sacrée du pharaon au roi très chrétien réédité par Trédaniel (première édition : La Maisnie 1984), j'en remarque l'introduction dont voici quelques extraits :

...cette occasion nous est donnée par le spectacle qu'offe aujourd'hui la décomposition de nos sociétés civiles, décomposition dont les débuts remontent loin, certes, mais qui s'accélère dangereusement , au point que ces sociétés semblent atteintes d'une phtisie galopante, contre laquelle les penseurs, théoriciens et inventeurs de systèmes de toutes espèces, s'efforcent de trouver des remèdes, car la source du mal se situe au  niveau de l'intelligence moderne qui, en ce domaine, comme en d'autres, opère d'après de faux principes directeurs auxquels pourtant bien peu sont décidés à renoncer.

Aussi la tâche la plus urgente, à l'heure actuelle, est elle la réforme de l'intelligence ; il s'agit, on l' a dit avant nous et mieux que nous, de reconstituer une élite intellectuelle, au vrai sens du mot, c'est-à-dire capable de renouer avec les principes de la grande tradition spirituelle que l'Occident a trahie progressivement depuis cinq siècles, depuis l'époque de cette fameuse Renaissance qui fut, en réalité, à bien des égards, une véritable mort.

La reconstitution de cette élite intellectuelle doit s'opérer, non seulement dans le domaine supérieur de la religion (elle aussi en bien mauvaise situation) et de la philosophie au sens le plus élevé du terme, mais dans tous les domaines qui en dépendent , et, en particulier, dans celui qui vient immédiatement après par son importance, car il commande toute la vie extérieure de l'Homme, le domaine social et politique.

Les problèmes qu'il pose sont difficiles à aborder aujoud'hui, car la politique est en butte à la méfiance, voire au mépris de ceux , parmi nos contemporains, qui ont encore des idées saines ; attitude que nous comprenons aisément lorsqu'il s'agit de la vie politique telle qu'elle se déroule sous nos yeux et qui nous offre le spectacle peu exaltant de régimes déliquescents...

...la tentation est grande, alors, de se désintéresser du problème politique et de se retirer dans sa tour d'ivoire. Mais c'est là, quel que soit notre dégoût, une position qu'il faut dépasser ; car s'abstenir , pour celui qui a encore le sens droit et des idées saines, est une démission. Certes, nous ne voulons pas parler nécessairement d'engagement dans la vie civique active, ce qui n'est pas la vocation de tout le monde et qui est, d'ailleurs, bien hasardeux aujourd'hui. Mais ce que tous les Hommes qui pensent bien en général et ont une conscience  douloureuse, on peut le dire, de l'état de chose actuel, peuvent , et, nous semble-t-il, doivent faire, c'est de prendre connaissance de la vérité aussi dans le domaine politique, et, la connaissant, de le répandre autour d 'eux ; car c'est par là, et par là seulement, dans la situation où nous nous trouvons, que les choses pourront changer, parce qu'alors les esprits auront changé également et auront retrouvé la voie droite.

...une politique dépend toujours d'une philosophie et, lorsque les principes s'actualisent dans une institution qui dure, celle-ci, comme l'a bien vu Thucydide https://fr.wikipedia.org/wiki/Thucydide, en développe toutes les conséquences. La mauvaise politique n'est pas autre chose que la mauvaise philosophie érigeant ses principes en maximes de droit public, pour mener, finalement, la société à la catastrophe. Mais il ne suffit pas de dire que, pour avoir une bonne politique, il faut une bonne philosophie : encore est-il nécessaire de préciser (parce que beaucoup de nos contemporains en sont oublieux) que la philosophie n'est réellement bonne que si elle dépend de la métaphysique...

Voilà donc les quelques extraits de cette introduction publiée, je le rappelle, il y 37 ans, en 1984 ! Voilà donc ce qu'écrivait alors ce grand connaisseur des Philosophies et des Religions dont les ouvrages se rattachent tous à cette Tradition universelle. Il est à remarquer que ces passages ne concernent ni une option politique ni une option religieuse particulière et s'attachent à ne parler que de la règle générale.

Quant au livre par lui-même, il ne peut qu'intéresser beaucoup de visiteurs de ce blog. Pour leur donner envie de le lire, j'en présenterai seulement le sommaire :

-la royauté sacrée -la fonction royale -les deux glaives -le Roi des Juifs - le Saint Empire - le Roi très-chrétien

Ces titres de chapitre évoquent, sans aucun doute, les travaux de René Guénon qui a abordé plusieurs de ces thèmes (parfois avec d'autres titres) dans ses ouvrages. Cela me rappelle également les recherches de Saint Yves d'Alveydre sur la Synarchie où la notion de Royauté n'est pas la vision que peut en avoir un citoyen républicain français critique...

 

27 août 2021

Acrostiche célèbre

Attribué à un dialogue entre George Sand et Alfred de Musset, mais visiblement c'est un canular postérieur...

On doit isoler les textes en italique du contenu total :

Je suis très émue de vous dire que j'ai
bien compris l'autre soir que vous aviez
toujours une envie folle de me faire
danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée
par vous. Je suis prête à vous montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi
vous dévoiler sans artifice mon âme
toute nue, venez me faire une visite.
Nous causerons en amis, franchement.
Je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l'affection
la plus profonde comme la plus étroite
en amitié, en un mot la meilleure preuve
dont vous puissiez rêver, puisque votre
âme est libre. Pensez que la solitude où j'ha-
bite est bien longue, bien dure et souvent
difficile. Ainsi en y songeant j'ai l'âme
grosse. Accourrez donc vite et venez me la
faire oublier par l'amour où je veux me
mettre.

La réponse :

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage
Voulez-vous qu'un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d'un cœur
Que pour vous adorer forma le Créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n'ose dire.
Avec soin, de mes vers lisez les premiers mots
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

La réponse :

Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
et j'ajoute une oeuvre toute personnelle :

Louis-Charles-Alfred et Amantine-Aurore -Lucile

Quand George et Alfred dans les bosquets musaient
Cela donnait des vers qu'après Musset buvait.

Leurs ébats étaient vifs ainsi que leurs débats
Et bien souvent ces vers volaient avec éclat.

Il la trompait souvent avec une marianne
Subissant ses caprices de jeune nymphomane,

Mais reprenant toujours la route de Nohant
Ne pouvant se passer de dame Dudevant.

Mais ils se fâchèrent à cause du cigare
Que la belle Amantine s'allumait tous les soirs.

Je ne savais que dire sur Monsieur de Musset,
Alors pardonnez moi tous ces jeux de mots laids.

 

Posté par G Rare à 16:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

De mon petit tour du Monde...

100

 

 

Posté par G Rare à 07:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 août 2021

Un homme pour l'éternité

affiche un homme

 

Il me revient en mémoire le film magnifique de Fred Zinnemann (1966) actuellement rediffusé plusieurs fois sur Arte, avec ses interprètes extraordinaires : Paul Scofield, Léo MacKern, Robert Shaw, Orson Welles, Vanessa Redgrave, et bien d'autres...Film si magnifique qu'il obtint les 6 oscars les plus importants et 2 golden globes !

Il raconte qu'en 1529, Thomas More, juriste britannique, mais également auteur d'une oeuvre gigantesque politique, sociale et spirituelle, succède au Cardinal Wolsey comme Chancelier d'Henri VIII. D'amis que sont le roi et son ministre, ils vont devenir ennemis du fait du refus de Thomas de consentir au remariage du roi. Thomas ira jusqu'au marty,  la décapitation. Il faut préciser qu'il fut béatifié par Rome en 1886, puis canonisé en 1935.

affiche 2

affiche 3

https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_homme_pour_l'%C3%A9ternit%C3%A9 : la fiche Wikipédia résume bien le film, son générique et ses récompenses.

affiche thomas

Une très importante analyse littéraire a été présentée sur

http://www.en-attendant-nadeau.fr/2016/04/19/thomas-more-eternite/

réintégration de commentaires précédents :

  • Je m'interroge cher blogueur sur ce Thomas Moore. Ne serait il pas la réincarnation de Socrate ?
    Sans cigűe il à néanmoins perdu la tête...Des Hommes de cette trempe, le peuple en recèle il nous faut prier, faire et attendre l'Avatar de justice...il n'est dans aucune des primaires. Dans ces dernières l'on touvera au mieux des attitudes...primaires.
  • En effet, ce sont tous deux des Sages, maîtres de vérité et emprunts d'humanisme ; toutefois, Socrate, après sa condamnation, aurait choisi de mourir, tandis que Thomas More, condamné par le pouvoir temporel allié à un pseudo pouvoir spirituel, a été décapité. La mort de Socrate est une hypothèse, celle de Thomas More une certitude historique. Mais tous deux ont témoigné de leur connaissance et de leur amour de l'humain. 

 

Posté par G Rare à 14:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

07 août 2021

Un poème symphonique : les pins de Rome

Une oeuvre magnifique composée en 1924 par Ottorino Respighi : attention ! cette oeuvre dure 22 minutes ! Elle fut utilisée en 1980 par Jacques Weber pour accompagner l'épopée Spartacus qu'il mit en scène au Théatre du 8ième à Lyon. Ceci est la version du Philarmonique de Berlin dirigé par Herbert von Karajan.

 

 

Posté par G Rare à 16:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 août 2021

Le silence mène-t-il à l'équilibre ? Ou le contraire ?

J'entends rire les dieux comme disaient les Anciens (de l'Antiquité) car c'est la quatrième fois que je publie cet article ...car il me plaît de le faire...En voici donc une nouvelle version complétée mais, compte-tenu de son universalité, il n'y a rien à changer sur ses fondations de base, sinon le compléter par des réflexions personnelles, et pour paraphraser un certain William Shakespeare (repris par l'écrivain américain William Faulkner), dans un monde plein de bruit et de fureur...

Une fois encore , je vais reprendre ici des paroles de Sagesse signées Raymond Bernard et publiées par le site des Baladins de la Tradition, 
( j'ai repris ici la mise en page exacte des Baladins : http://bldt.net/Om/spip.php?article989 dont je salue une nouvelle fois le sérieux )

rb


En Toi fais silence... "Equilibre et silence vont de pair." 

"Le premier objectif du disciple doit être la recherche de l’équilibre. Il faut que soit définitivement établi chez lui, un point de rencontre entre le matériel et le mysticisme, entre le physique et le spirituel, de telle sorte que le mysticisme soit contrôlé par le matériel, le spirituel par le physique et vice-versa. Il n’y a pas d’autre solution pour une démarche véritable et efficace sur le sentier que ce point d’appui, ce point de jonction où doit se situer sans cesse le disciple, car c’est seulement ainsi qu’il parviendra au but. Le matériel est un point du triangle, le spirituel en est un autre, et le troisième point est le disciple lui-même qui, par conséquent, évolue efficacement et réellement, uniquement s’il prend appui sur l’équilibre des deux autres points.
"Dans le triangle formé par le matériel, le spirituel et le disciple, le quatrième point est donné par la rencontre des trois perpendiculaires abaissées de chaque pointe sur le côté opposé et en ce quatrième point, qui confère à la démarche mystique ses assises parfaites où se retrouvent, se conjuguent, les trois autres, c’est la loi du silence. C’est là que se concentrent la force et la lumière, c’est là que se produit la communion intérieure, le contact avec le Soi. Ce point central est un noyau de puissance infinie, d’équilibre absolu, de connaissance parfaite. La bible rappelle le pouvoir du silence en une formule courte mais significative : "Entre dans le silence et sache que je suis Dieu", car c’est "dans le silence" qu’on reconnaît "celui qui est" - la présence divine, le moi intérieur, le Soi.
"La pratique du silence est une obligation fréquente pour le mystique. S’écartant des agitations du mental, repoussant tout ce qui est "extérieur", il entre quelques instants en lui- même pour faire le point, c’est-à-dire recueillir la direction et la lumière du centre où convergent en une harmonieuse combinaison l’essence de toutes les données spirituelles, mentales et matérielles qui constituent son existence. Il est évident que la pratique du silence est essentiellement passive. Pour recevoir, il faut se taire et le mental doit être muet, ce qui ne signifie pas qu’aucune idée intuitive ne se manifestera et que le cours des pensées ne prendra pas une direction déterminée. C’est au contraire ce qui se produira, il n’y a pas de vide absolu. Il suffit donc d’adopter l’attitude d’un spectateur et de "voir" sans participer. Le mental n’interrompt jamais son cours pas plus que les sens ne cessent de fonctionner, mais on peut ne pas avoir conscience du travail mental ni percevoir les impressions sensorielles. Certains disent qu’ils ne peuvent pas se concentrer, qu’ils s’aperçoivent soudain que leur pensée n’a pas cessé d’errer. C’est là une erreur de compréhension. En effet, soudain ils remarquent que leur mental poursuit son œuvre et ils en concluent qu’ils ne sont pas concentrés. Mais ils oublient qu’avant ce "soudain", ils étaient "ailleurs", précisément "dans le silence de l’âme". Ce silence est rompu au moment du "soudain", c’est-à-dire quand ils se rendent compte objectivement que le mental travaille. Or, je le répète, le mental n’a jamais cessé de fonctionner même au cours de la période de silence, mais il le faisait sans qu’il y ait participation ni conscience.
"Entrer dans le silence, c’est donc ne plus participer, ne plus avoir objectivement conscience des processus mentaux et physiques dont l’activité est ininterrompue tout au long de l’existence humaine, et il est important de se souvenir que si, à un moment, on reprend conscience de ces processus, la période de silence est achevée , mais que, précédemment, on était bien "dans le silence".
"La période de silence peut ne durer que quelques secondes du point de vue humain. La durée est sans importance. Une seule seconde de vrai silence au niveau du Soi suffit à la manifestation d’une force et d’une connaissance infinies qui sans être perçues immédiatement, se développeront ensuite de mille manières dans la vie consciente sans qu’il soit possible ni nécessaire d’attribuer de tels résultats aux périodes de silence. Ce sont ces périodes que les Maîtres utilisent pour leur action, pour inciter, guider, établir les conditions d’une meilleure compréhension. C’est dans le silence de l’âme que nous œuvrons au service du disciple, pour qu’ensuite ses efforts résultent en une progression plus rapide et plus efficace.
"Tout est utile dans la voie initiatique - la théorie et la pratique, la lecture et l’expérience, la discussion et le recueillement, mais s’il y a déséquilibre, trop de théorie explicative et pas assez de pratique, trop de lecture et pas assez d’expérience, trop de discussion et pas assez de recueillement, alors l’effort est vain. Equilibre et silence vont de pair. L’un complète l’autre et lui confère sa pleine valeur."
j'ai déjà consacré plusieurs articles à Raymond Bernard que vous pourrez retrouver ici :
http://www.verlatradition.fr/tag/Raymond%20Bernard

Il est à remarquer que ces conseils, malgré les références, peuvent être suivis en dehors de toute croyance, de toute religion, de toute école. Ils peuvent permettent à chacun de se créer sa propre voie de Sagesse, sa propre éthique ; et en essayant de les suivre, on s'aperçoit, ce fut mon cas, qu'au-delà de la parole, qu'au-delà des écrits, qu'au-delà des catéchismes, et après maintes réflexions comme un Bénédictin (Ora et Labora, prie et travaille, dans ton oratoire et dans ton laboratoire) il n'y a ...rien...ou alors il y a...tout...
Raymond Bernard qui ne cessa de conseiller de tuer le vieil homme qui est en nous, qui ne cessa de conseiller de supprimer l'ego au profit du Soi et qui disait : tout vous a été donné...; ses écrits, ses paroles semblent aujourd'hui bien oubliées...
Et, en pérégrinant sur les chemins de la colline sacrée de Sion en Lorraine (la colline inspirée selon Maurice Barres haut-lieu de pélerinage), j'ai découvert cet écriteau : 

sion

Je profite de l'occasion pour rappeler que j'aime beaucoup ce qu'écrit Serge Caillet à propos de Nizier-Anthèlme Philippe dit Maitre Philippe de Lyon : Monsieur Philippe a vécu en initié sauvage, c'est-à-dire affranchi des sociétés d'initiation dirigées par ses amis...en initié libre, en somme, à la façon dont Papus avait conçu primitivement et idéalement son initiation martiniste, l'initiation formelle en moins... Les conseils proposés par cette étude de Raymond Bernard rejoignent cette vision des choses, lorsque l'Etre a reçu l'Initiation formelle il peut conduire sa vie, ses pensées, comme un adulte : il n'est plus l'enfant qui devait chercher à apprendre. Et donc peut se permettre de ne plus suivre à tout prix la course aux décorations, honneurs,  qui ne sont que des créations humaines, bien souvent au service de l'ego et non du Soi. Et il est là non plus pour se servir mais pour servir.

Beaucoup de personnes n'ont pas encore compris qu'il y a une différence entre le "soi" (l'ego) et le "SOI", ces personne ne pensent que par le corps et la densité... plus c'est lourd, densifié et perceptible, plus c'est viable pour eux, alors que ça ne représente que l'expression du "soi" et toutes les illusions qui vont avec. Le jour où ils comprendront que ce n'est pas le véhicule, mais le cocher du véhicule (le grand SOI) qu'il faut écouter par les messages qu'il délivre au corps, ça sera bon... sauf que ce cocher s'exprime avec des MAUX lourds quand on ne veut pas l'écouter, et non pas des mots... Si nous parvenons à l'écouter, il ne s'exprimera plus avec des maux, ni des mots, mais avec des émotions...
(j'ai écrit également sur la Sagesse et le silence, notamment le silence du désert...vous pouvez poser votre recherche dans le module en colonne de droite)

18 juillet 2021

Le Soleil et le Vent : commentaires de fin

Maintenant j'ai publié l'ensemble des textes composant mon projet : vous pouvez relire le tout dans son ordre chronologique (épisodes 1/2/3...à 7).


 

Pour en saisir l'atmosphère, voici le commentaire technique que j'y avais ajouté :

Le texte LE SOLEIL ET LE VENT est destiné à être un spectacle total et peut être le support conjoint de plusieurs éléments : présentation théâtrale, livre, cassette audio, cassette vidéo (court-métrage) ;  il est constitué de textes dont certains ont déjà été publiés dans l’ouvrage PLEIN SOLEIL édité par l’Association ERE NOUVELLE en Mars 1985 dépôt légal n°9754 (droits personnels).
Le texte est destiné à être interprété par 3 personnages principaux : l’homme, la femme et l’intervenant, ce dernier présentant les textes intermédiaires “de commentaires”. Mais, dans la mise en scène, participent plusieurs figurants (la foule, les autres, les rencontres muettes). L’intervenant a un aspect strict et solennel (costume noir),pendant ses commentaires les personnages se figent,  il apparait lors de la dernière scène en blanc, les autres dont l’homme et la femme peuvent avoir différents costumes.
Le spectacle est accompagné par une bande son : introduction et conclusion avec vent, cris de mouettes et musique/certains textes peuvent être en voix off pendant que les acteurs jouent la scène en muet/utilisation d’illustrations musicales à d’autres moments.
Une illustration sonore peut être utilisée en direct : par exemple un violoncelle ou instruments anciens dans un coin de la scène/lors de la scène de révolte contre le monde, on entend au début une percussion qui va grandissant, le rideau de fond s’ouvre sur 3 joueurs sur bidons métalliques style voyous, la scène se terminant par un crescendo maximum après la fin du texte/lors de la scène “à quoi ça sert la vie” interprétation par groupe de rap ou de rock.
Sur le côté de la scène système de projection où, lors de certaines scènes apparaissent en gros plan fixe les visages des acteurs au moment de leur jeu/illustration de la scène de révolte par images dures de guerre, d’enfants affamés, de répressions policières, de violences, de pollutions.
Le début du spectacle commence par le rideau fermé et sonorisation de la salle par  bruits de vent et cris de mouette pendant 1/4 heure (en boucle) avant le début pendant l’installation des spectateurs.
Signal du début : silence, la lumière baisse lentement jusqu’à noir absolu, puis un soleil se projette lentement sur le rideau, ouverture coordonnée à la luminosité pendant le texte d’introduction en voix off, bruit de vent, cris de mouettes, début.
Décors réduits au minimum (rideaux), sobriété dans les couleurs, utilisation des éclairages.
La scène de la rencontre initiatique est jouée, avec apparition du personnage, robe blanche avec capuchon, gants blancs, visage non visible, avec projection de diapos de Montségur.
La fin du spectacle peut se terminer par un feu d’artifice d’intérieur, les personnages se figent, l’intervenant apparait en blanc, bruits de vent, cris de mouette, et dit texte conclusion, noir absolu, lumière, salutations ; pendant ce temps projection : ont collaboré à ce spectacle, tous les noms sans aucune distinction par ordre alphabétique, fermeture rideau, sonorisation en boucle bruits de vent et cris de mouettes pendant le départ des spectateurs.

Texte, mise en pages, entièrement revu et corrigé, le lundi 25 Juin 2012

Gérard-Antoine DEMON

Posté par G Rare à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Soleil et le Vent -suite 7 (fin de ce merveilleux voyage)

D’abord, je t’aurai prise par la main, ou alors par l’épaule. Tu aurais semblée réticente, car tu n’aurais su que faire. Je me serai approché de toi, j’aurai posé ma tête sur cette épaule, tu te serais mise à trembler, moi aussi peut-être. A moins que ce ne soit toi qui aies fait le premier geste. D’une tendre caresse de la main sur tes cheveux, j’aurai rapproché ta tête contre la mienne. Et nous serions restés comme cela, longtemps, sans bouger. En même temps, je crois, on se serait aperçu que l’autre pleurait. Je t’aurai dit, à moins que ce ne soit toi, “ je te demande pardon “. Tu m’aurais répondu, à moins que ce ne soit moi “ moi aussi “. Toujours tendrement, lentement, j’aurai continuer à caresser ton visage, très délicatement, comme on effleure les pétales d’une rose, dessinant les contours d’un trait de plume, j’aurai essuyé tes larmes. A ce moment, tes mains se seraient rejointes dans mon cou. Et alors, mes lèvres, près des tiennes, auraient murmuré “ je t’aime Tu aurais murmuré “ je t’aime “.Et nous nous serions embrassés , passionnément, à la folie et nos corps se seraient reconnus et retrouvés, communiant dans la même explosion atomique.

Pour chacun d’entre nous, l’Amour a un prénom,
Que ce soit une fille, que ce soit un garçon,
On a toujours quelqu’un dans quelque coin du cœur.
Chacun pour ce prénom désire le bonheur.
Rester un moment dans les bras de l’être aimé,
Et de ces courts instants faire une éternité.
Des larmes de tendresse couleraient sur nos joues
De nos corps enlacés on formerait un tout.
Et puis...
Cueillir sa bouche en fleur épanouie
Pour en caresser les pétales,
Prendre avec douceur la rosée de ses lèvres
Pour savourer son goût de framboise fragile,
Sentir son corps vibrant
Au parfum de pervenche
Effleurer sa peau tendre
De fruit plein de soleil.
Et puis...
Faire un feu d’artifice
De mots et de tendresse,
Aimer en rose, en vert, en bleu,
Aimer de toutes les couleurs,
Aimer à en être arc-en-ciel,
Eclater son amour en un million d’étoiles,
Etre riche de milliers de secondes-bonheur
Illuminés par tant et tant d’années-lumière
Que l’on devient soleil
Qui brûle en un éclair
Et puis...
Vous ne comprenez pas ce qu’est un amour fou
Vous ne savez même plus ce que veux dire
Je t’aime.
Quand la vie et la mort n’existent même plus.
Quand l’Amour brûle tout
Ce que l’on a été.
Quand l’Amour détruit
Et donne l’éternité.
Quand on n’existe plus,
Etant devenu l’autre,
Et que l’on forme un tout
Soleil de l’Univers qui ne s’éteindra pas.
Quand on retrouve enfin la pureté du cristal,
Et inondant d’Amour,
Eclatant de bonheur,
Alors tout est possible.
Et puis...
Lorsque enfin réunis...

Mais il se fait trop tard...
                                     Je vous dis bonne nuit...

 



Posté par G Rare à 10:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 juillet 2021

Les Temples de l'Esprit

J'avais écrit cela en 2009 ou 2010, je l'ai retrouvé dans mes archives...


Je reviens de mon Himalaya,
J’ai quitté mon Ashram,
Laissé mon Vatican ;
J'ai changé de Chapitre,
Abandonné ma Loge.
Je n'avais rien compris,
J'avais cherché bien loin
Ce qui était tout prêt.
J'avais besoin de Maitres,
J'avais besoin d'Eglises.
J'ai retrouvé la voie
Des Temples de l'Esprit
Où en une étincelle
Tout est en Harmonie.
Je sais que tout est Tout,
Et que Tout est partout,
Que ce qui a été
Est encore et sera.
J'essaye d'oublier
Ce que Karma veut dire
Et tous ce mots savants
Qui ne veulent rien dire.
Je quitte mes prophètes,
Mes gourous, mes voyants,
Je continue ma Quête
En un chemin montant
Qui descend, qui descend :
Quand je serai en haut
Je me saurai en bas,
Peu importe le sens
Puisque je serai là.
Faire tomber les mots
Du haut de leurs remparts,
Ouvrir les bonnes portes
Avec les bonnes clés,
Se connaitre soi-même
Mais tout en s'oubliant,
Mettre en son et lumière
Les quatre éléments
En respectant toujours
Tous les règnes vivants,
Tel est le long chemin
Que j'ai à accomplir.

Gérard-Antoine Demon

cathédrale

CAR

savoir (2)

Posté par G Rare à 08:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 juillet 2021

un livre d'Histoire

J'ai maintes fois parlé de mon arrière-grand-mère maternelle devenue véritablement la "mère Denis" de son petit village du sud-Beaujolais. Ma grand-tante y étudia dans l'école du village : elle fut prise en charge par son institutrice Joséphine-Philomène Tatoux qui la mena au Brevet élémentaire. J'ai retrouvé la trace de cette dernière dans des tables généalogiques qui la font naitre aux alentours de 1860. Elle donna à ma grand-tante l'un de ses livres d'Histoire publié en 1907. Et c'est moi qui en ai hérité ! Voici quelques exemples des pages...

histoire0001

Enfant, cétait pour moi un véritable trésor de 624 pages. Cette 48 ième édition du cours d'Histoire de France pour préparation au Brevet élémentaire était en effet complet pour l'époque avec : un résumé de chaque chapitre/un récit d'exposition des faits/des extraits des grands historiens/des exercices oraux et écrits à la fin de chaque chapitre/des cartes et des gravures/des tableaux récapitulatifs et des listes chronologiques, sans oublier les aventures dites coloniales.

histoire0002

histoire0003

histoire0004

histoire0005

Bien entendu, depuis, les réflexions et recherches ont permis d'en modifier ou compléter de nombreux détails ou la vision des choses. Néanmoins ce livre permet une approche complète des connaissances de l'époque en 16 chapitres : il s'arrête en 1906 avec l'élection du président Fallières.

Posté par G Rare à 13:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :