SUR LES CHEMINS DE LA TRADITION

Message d'accueil (revu, nettoyé, et corrigé le 30 janvier 2017)

 

 

 

lumière et sagesse

graal_3

(le réglage écran à 100 % voire 80 % est le meilleur pour voir la totalité des 3 colonnes)

 Du fait de son contenu, le téléchargement du blog peut être long

 

Le pourquoi et comment

Comme je l'ai écrit rapidement lors de la création de ce blog, j'hésitais pour le référencer entre Ésotérisme et Religions ; mais pour moi ces termes sont trop restrictifs, et pour cette raison je l'ai publié en inclassable !

Je voudrais parler de la Tradition, pas la tradition des fêtes folkloriques (que j'adore et qui sont déjà un témoignage) mais de la Tradition avec une majuscule, un grand T, un tau diraient certains érudits des civilisations anciennes. Quoi de plus représentatif justement que cette lettre que l'on retrouve dans la tradition hébraïque, égyptienne et grecque ? Et dont on retrouve la forme dans la croix ansée égyptienne un T surmonté d'une anse (le Tau comme dirait une certaine Église)...Et n'oublions pas que la croix romaine de châtiment est en forme de T...

La Tradition ? Certains érudits tels René Guénon expliquent que cette Tradition était unique et primordiale et qu'on la retrouve partout sur la Terre dans les Croyances ou les Religions. Il est en effet parfois troublant de retrouver les même thèmes, les mêmes rites dans des Religions apparemment distinctes les unes des autres.

Il existe donc plusieurs chemins pour y arriver. Et ces chemins en ont d'ailleurs parfois un nom, tels les Chemins de Compostelle, et sont jalonnés de bornes, de monuments tels les églises, les abbayes au moins en ce qui concerne ce que nous appelons l'Occident chrétien mais qui ont pris la place ou complètent d'autres signes plus anciens et antérieurs à 2000 ans, témoins de la Tradition de ceux qui nous ont précédés. M'étant spécialisé sur cet Occident chrétien qui passe à ma porte et que je connais le mieux, y étant né, ne m'empêche pas de reconnaître et de réfléchir sur les autres traditions : en effet, il parait logique que, si j'étais né au coeur de la Péninsule arabique, du Népal ou en Papousie, je ne suive pas la même tradition dite religieuse...

On peut supposer que ce blog est consacré à Nizier-Anthèlme passé dans la légende sous l'appellation de Maître Philippe de Lyon : or il n'en n'est rien, ce sujet est abordé au départ pour une raison de proche voisinage et est devenu, je le reconnais volontiers, une sorte de spécialité...Ce qui est amusant c'est que j'y suis arrivé véritablement par...accident, après en avoir entendu parler par des amis plus de 10 ans auparavant...

Éthique

Et j'essaierai de vous emmener le long de ces chemins par les photos que j'ai réalisées depuis une trentaine d'années et qui permettent de mieux comprendre les lieux et d'appréhender ainsi le Sacré : je compte sur votre honnêteté pour ne pas me les voler ni d'en faire commerce. J'apprends par exemple que des sites ou de blogs, dont certains se targuent d'être inconnus, piratent tel ou tel photographie ou article, sans avoir ni le courage ni l'honnêteté de ...citer leurs sources ; pour ma part, ne fonctionnant pas ainsi, et dans le respect de mon éthique, j'indiquerai toujours les références d'origine avec liens pour que le lecteur puisse s'y reporter.

Bien que je présente des églises, des chapelles, il ne faut pas compter sur moi pour faire de la Théologie rattachée à un dogme quelconque mais tout en le respectant.Certains reconnaîtront, à la lecture, à la réflexion, malgré quelques fantaisies (le monde se meurt de ne plus comprendre l'humour), un petit quelque chose de sacré...il en est ainsi et cela est voulu. A propos, dans un univers internet où tout se monnaye, ce blog est entièrement bénévole et ne rapporte absolument rien à son auteur. Son contenu est issu de nombreuses heures d'études, de recherches, de travaux personnels et est présenté à titre purement gratuit à ses lecteurs. Il faut en profiter pour remercier et féliciter Canalblog pour la qualité des structures et modules proposés, qui permettent ainsi une présentation et un contenu de qualité. Si vous ne possédez pas de logiciel adéquat, des publicités viennent s'intercaler dans les articles ; il faut bien se rappeler que la gestion de ce blog est entièrement gratuite, d'où les publicités en compensation.

Je signe ce blog du nom (étrange, je le reconnais) de Népomucène Landarosa : il s'agit du nom de mon daïmon préféré. Quant à ce nom c'est un amusement à tiroirs quant à un domaine voisin et proche, souvent évoqué dans ce blog...

Je reconnais aussi que certains articles pourraient apparaître comme provocateurs : nullement, il s'agit de sujets habituellement abordés d'une manière classique (trop ?) mais traités ici de façon à suggérer une réflexion plus approfondie, dégagée de tout dogme, coups de coeur et coups de gueule. Mais il ne faut pas confondre constatation et critique : voir à ce sujet l'article avertissement du 31 août 2014.

Conseils techniques

Vous pouvez cliquer sur les mentions RSS (colonne de gauche) pour recevoir automatiquement les avis de mises-à-jour soit des messages, soit des commentaires soit des deux. Et désormais, toujours dans la colonne de gauche, vous pouvez vous abonner pour recevoir uniquement l'avis des parutions de nouveaux articles, car j'ai abandonné l'option newsletter. Vous pouvez également sur un article proposer vos commentaires  mais tous les commentaires passent en modération avant publication, conformément à la loi, celui que certains appellent le maître de la toile est le seul maître à bord et cela ne se discute pas.Par ailleurs tout commentaire spam est immédiatement signalé et détruit. Le système des tags (colonne de droite) est également très utile : il suffit de cliquer sur un sujet recherché et automatiquement le système récapitule tous les articles où il est abordé. Et maintenant en colonne de droite, vous pouvez prendre le temps (météo et heure).

Messages revus et corrigés

Enfin, il apparaît parfois nécessaire de reprendre un ancien article compte-tenu d'éléments nouveaux : il est alors publié de nouveau avec compléments, soit à la date d'origine de parution, soit à la date actuelle.

Enfin, j'ai été questionné sur le rapport de mon blog (par son adresse URL) avec la Revue Vers la Tradition : il n'y en a aucun, si ce n'est les sujets abordés. D'ailleurs, à la création du blog j'ignorais totalement (et j'insiste là-dessus) l'existence de cette Revue et les systèmes de création n'ont posé aucune opposition. J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'un dialogue par messagerie avec un ancien responsable de cette Revue et j'en ai profité pour m'en excuser. Et je pense la respecter totalement sans faire aucune concurrence tout en rappelant que l'intitulé de mon blog est  : les chemins de la Tradition.

En Anglais

Given the amount of English-speaking visitors on my blog, in particular from the US, I thought it appropriate to write the following introduction : thank you for visiting my blog.

Iif you cannot read French I would suggest using an online translator (although I am aware these do not always translate accurately!)

I will not attempt to write any content in English as it is fairly rusty, going back to secondary school (many thanks to Iris for writing the above).

 

nd_paris

 

Et à la demande de quelques amis, j'ai ajouté en liens d'amis (colonne de gauche) quelques unes de me cantines...et ce ne sont pas des adresses recopiées, mais des adresses que j'ai testées...Avez-vous remarqué que bien souvent à côté d'une "bonne" église il y a un bon restaurant ? Voilà ce que c'est d'être mystique et épicurien...

 


21 mai 2018

Salon du bien-être à Villefranche (69) les 2 et 3 juin 2018

 zartzen 

J'en ai déjà parlé les années précédentes les Z'Arts Zen organisation de la Région lyonnaise, présente de nombreuses manifestations publiques : Salons, Conférences, Ateliers, Concerts, Expositions, qui remportent un grand succès.

Pour la troisième année, les 2 et 3 juin aura lieu le Salon de Villefranche avec 120 exposants, 50 conférences, thérapies, produits bios et naturels, projection de film le samedi, avec animations pour enfants, dégustations et restauration sur place.

Vous pouvez consulter le site spécifique de ce Salon (description complète, programme des conférences, exposants, accès, etc...) avec le lien suivant :

https://www.lezarts-zen.com/evenements-bien-etre/salon-des-z-arts-zen-villefranche-sur-saone-2018/#media-images

 

attention ! l'année dernière lors du dimanche après-midi, le parking de 700 places de Parc Expo était bien rempli...

Posté par nepo landarosa à 10:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2018

La Pentecôte jour de la Colombe (réédition)

 

Au Clos Landar, une colombe est passée..., qui n'est apparue qu'à l'examen de la photographie, prise sans trucage et devant témoins...

cour91___Copie

 

Et nous l'avons retrouvée ! Dans l'église Saint Paul de Lyon, dans le choeur, au-dessus de l'autel, dans cette église où, furent célébrés, entre autres, les obsèques de Nizier-Anthèlme Philippe et de sa fille Victoire !

colombe_st_paul

Je lis dans le tome V (édition originale 1898 Chamuel) de l'Amphithéatre des Sciences mortes L'Occulte catholique de Séraphin Péladan (ouvrage que j'ai sous les yeux) :

La divine colombe se pose sur le front des génies et sur le coeur des saints, c'est même et sublime chose qu'une perfection de la pensée ou une perfection du coeur ; on a séparé ces puissances idéales, qui sont les deux ailes divines ; idéalité et charité, pensée et amour.

ajout du 18 sept 2014 : et je viens de découvrir dans le livre de Marc Haven sur Cagliostro (édition originale) que le Comte utilisait comme médiums de jeunes enfants appelés...colombes !

ajout du 18 avril 2014 :

Et pour apporter un élément supplémentaire : extrait du livre du Patriarche Cathare Antonin Gadal "Sur le chemin du saint-Graal"


Oh, se dit-il, une colombe ! Ce nom jeta un tel trouble dans son cerveau qu'il tomba à genoux, les yeux fixés sur l'animal symbolique. La Colombe ! La Colombe ! Il lui sembla qu'un changement s'opérait en lui. Il était au Ciel.
Il vit, en son intérieur, la Colombe parvenir à la Grotte, se poser un instant sur sa tête, repartir aussi gracieusement qu'elle était venue, suivre la vallée, se perdre à l'horizon. Quel sublime tableau ! Il reprit ses sens : La Colombe ! Le Paraclet ! O Christ, merci, merci ! Mon Dieu, que ton Saint Nom soit béni !


Rappelons que, par ce livre, Antonin Gadal a dévoilé de nombreux rituels de l'initiation Cathare à partir du chemin vécu par les novices dans les grottes de la vallée de l'Ariège, et qui aboutit à l'imposition des mains par les Bonshommes, les Anciens, et avant de porter le sadéré, le kosti, les sandales et la robe noire (contrairement à la légende fausse de la robe blanche)

 

Et...je l'ai croisée de nouveau dans l'église d'une Commanderie templière...

054

et ci-dessous vous pouvez lire les commentaires de la première édition en 2015

12 mai 2018

Les citations célèbres ...avec la solution

 

 

Lao-Tzeu l' a dit : il faut trouver la Voie !... Moi je l'ai trouvée !...C'est très simple : je vais vous couper la tête !...Alors vous aussi vous connaitrez la Vérité !...

Didi, veux-tu cesser...

et quelle en est l'origine ?

extrait du Lotus bleu : le fils de  l'Honorable Wang Jen-Ghié auquel on a inoculé le poison qui rend fou.

la voie

 

Posté par nepo landarosa à 16:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mai 2018

Je vais manifester

J'ai beaucoup de raisons de me plaindre, aussi je vais manifester

et je vais prendre mes concitoyens en otage jusqu'à ce qu'on me donne satisfaction.

manif

Mais rassurez-vous : je ne casserai pas tout, je ne brulerai rien, je n'assiégerai aucune Préfecture, je ne bloquerai aucune autoroute...et si vous voulez organiser une cagnotte pour moi je suis preneur...

Posté par nepo landarosa à 16:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


01 mai 2018

1er Mai

muguet

 

 

mais pour la fête du Travail, vous attendrez le...19 décembre, le jour de la Saint Urbain...

(excusez-moi ce jeu de mot n'est compréhensible que pour les Français et Francophones)

 

Posté par nepo landarosa à 09:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 avril 2018

Notre Dame de l'Epine près de Châlons en Champagne

nd épine0005

Il y a bien longtemps, me rendant à Bar-le-Duc et à Verdun, non loin de Châlons, j'ai rencontré sur ma route cette magnifique Basilique. Construite au début du XV ième siècle en 1406, et teminée en 1527, elle nous présente du plus bel art gothique et même flamboyant. Auparavant dès 1200 y existait une chapelle à l'emplacement où fut trouvée une statue dans un buisson d'épines.

J'avais donc quelques photos faites en mode argentique, je viens de les tranformer en numérique pour vous les présenter.

Cliquez sur le lien suivant :

http://www.verlatradition.fr/albums/notre_dame_de_l_epine_en_champagne/index.html

J'ajoute mais cela n'a rien à voir, que les spams envoyés sur ce blog sont immédiatement signalés avec leurs expéditeurs pour interdiction.

 

Posté par nepo landarosa à 17:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 avril 2018

Vichy

Quelques photos de l'ancienne Vierge noire Notre Dame des Malades de Vichy : c'est un personnage officiel de la ville. En effet, lorsque, le soir du 14 Aout, elle part se promener en grande pompe (c'est normal pour Vichy, jeu de mots en Français) dans les rues de la ville, elle est accompagnée non seulement des lithanies habituelles dans ce genre de célébrations, des pélerins mais aussi de toutes les personnalités civiles et religieuses (militaires peut-être mais je ne sais pas). Et dès le matin du 15 Aout, elle trône sur l'esplanade de l'Opéra (ex grand Casino de sinistre mémoire où 80 parlementaires courageux sauvèrent l'Honneur de la France en refusant les pleins pouvoirs à Philippe Pétain le 10 Juillet 1940) et une messe solennelle est célébrée dans les jardins du casino.

002

 

 

002

003

023

Mais Vichy ce n'est pas que cela ; c'est 140 hectares de parcs au coeur de la ville et longeant le lac d'Allier, c'est les équipements thermaux,les sources, le grand théatre du Casino devenu Palais des Congrès, les boutiques, les hôtels, les installations sportives nationales, les fête, les spectacles, c'est l'hippodrome, etc...

Regardez-donc l'important album photos que j'ai composé à la suite de mes différentes visites : 

 

http://www.verlatradition.fr/albums/promenades_a_vichy/index.html

 040

Posté par nepo landarosa à 16:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

24 avril 2018

On continue notre tour du monde ?

100 derniers

Posté par nepo landarosa à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 avril 2018

La légende personnelle

Dans maints articles de ce blog j'emploie souvent le mot légende ; bien souvent les légendes ont pour origine la réalité, mais ce n'est pas toujours évident...

coeur3

Paulo Coelho dans son livre L'Alchimiste, qui devint un best-seller avec des millions d'exemplaires vendus dans 22 pays, parle de la LÉGENDE PERSONNELLE de chacun. Ceci est une clé dans son livre qui en contient bien d'autres plus ou moins cachées...
Nous vivons dans un monde qui se morfond, qui, dans son ensemble, a perdu la notion de simple joie de vivre. Un monde où tout est concurrence, où les gagnants le font savoir aux perdants, enfin à ceux qu'ils pensent être perdants.
Bien sûr, bien souvent ils le sont, par le manque de Bonheur, le manque d'Amour, le manque de santé, le manque de richesse, le manque de travail, et en cherchant bien on pourrait encore trouver une multitude de manques...
La tristesse de vivre, la solitude, la maladie, la pauvreté, le chômage, tels sont les maux qui frappent, souvent durement, une multitude de gens.
Tout cela ils l'ont affronté, ils l'affrontent dans leur vie de tous les jours et c'est devenu une triste habitude. Et pourtant qu' y a-t-il de nouveau qu'il leur reste à accomplir ? Malgré tous ces tracas, la VIE.
Il n'y a  rien de plus beau que tout cela, ils doivent apprendre, il faut leur apprendre que demain encore le soleil luira pour tout le monde, donnant un espoir chaque jour renouvelé et cela malgré les tracas de la vie quotidienne. A chaque malheur, petit ou grand, s'opposent des bonheurs, petits ou grands ; s'il le faut, contentons-nous des petits bonheurs et réjouissons-nous en, ils peuvent grandir et devenir de grands bonheurs.
Et tout cela fait partie de la La légende personnelle de chacun, revivons notre passé, imaginons un livre, un grand livre où tout est inscrit et chacun sera étonné de sa propre vie, de la quantité considérable de pages qui est déjà écrite et qu'il doit continuer à écrire.
Point n'est besoin de faire appel à l'extérieur, tout est en soi...A chacun de le trouver, seul.

Posté par nepo landarosa à 10:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 avril 2018

Encore une tête

076

Trouvée presque cachée à la base d'un pilier sud du choeur (dans la partie la plus ancienne du XV°) d'une église du Forez, j'y suis retourné et je n'ai toujours aucune explication

Qui peut me suggérer ?

 

Posté par nepo landarosa à 15:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 avril 2018

Fragments de fragments

Il s'agit d'un extrait du livre de Piotr Demianovitch Ouspensky Fragments d'un enseignement inconnu, consacré à Georges Gurdjieff (réédité en J'ai lu collection poche n°10111) et sous-titré la Voie de la Connaissance.

OuspenskyOuspensky

Comme tous les Passeurs de la Tradition, Gurdjieff a été beaucoup décrié, peut-être même plus que d'autres, mais nous ne sommes pas ici pour le juger, simplement pour découvrir un passage de ses Enseignements. Rappelons aussi que le livre Rencontres avec des hommes remarquables a été l'objet d'un film extra-ordinaire réalisé par Peter Brook.

...L’humanité à laquelle nous appartenons, toute l’humanité historique et préhistorique généralement connue, ne constitue en réalité que le cercle extérieur de l’humanité, à l’intérieur duquel se trouvent plusieurs autres cercles.  Nous pouvons alors nous représenter l’humanité entière, connue et inconnue, comme formée de plusieurs cercles concentriques.

Le cercle intérieur est appelé le cercle ésotérique ; il comprend les gens qui ont atteint le plus haut développement possible à l’homme : c’est le cercle des hommes qui possèdent l'individualité au sens le plus plein de ce mot, c’est-à-dire un Moi indivisible, tous les états de conscience qui leur sont accessibles, le contrôle entier de ces états de conscience, tout le savoir possible à l’homme, et une volonté libre et indépendante. De tels individus ne peuvent pas agir contrairement à leur compréhension, ou avoir une compréhension que leurs actions n’expriment pas. De plus, il ne peut pas y avoir de discordes entre eux, pas de différence de compréhension. Par conséquent, leur activité est entièrement coordonnée, et les conduit vers un but commun sans aucune sorte de contrainte, parce qu’il y a, à la base, une compréhension commune et identique.

Le cercle suivant est appelé mésotérique, ce qui veut dire intermédiaire. Les hommes qui appartiennent à ce cercle possèdent toutes les qualités des membres du cercle ésotérique, avec cette seule restriction que leur savoir est d’un caractère plus théorique. Cela se rapporte, naturellement, à un savoir de caractère cosmique. Ils savent et comprennent quantité de choses qui n’ont pas encore trouvé d’expression dans leurs actions. Ils savent plus qu’ils ne font. Mais leur compréhension n’est pas moins exacte que celle des membres du cercle ésotérique, par conséquent, elle lui est identique. Entre eux, il ne peut pas y avoir de discordes, il ne peut se produire aucun malentendu. Ce que chacun comprend, tous le comprennent, et ce que tous comprennent, chacun le comprend. Mais comme nous l’avons dit, comparée à celle du cercle ésotérique, cette compréhension est plus théorique.

Le troisième cercle est appelé exotérique, c’est-à-dire extérieur parce que c’est le cercle extérieur de la partie intérieure de l’humanité. Les hommes qui font partie de ce cercle ont, avec les membres des cercles ésotérique et mésotérique, beaucoup de connaissances communes, mais leur savoir cosmique est d’un caractère plus philosophique, c’est-à-dire plus abstrait que le savoir du cercle mésotérique. Un membre du cercle mésotérique calcule, un membre du cercle exotérique contemple. La compréhension des membres du cercle exotérique peut ne pas s’exprimer par des actes. Mais il ne peut pas y avoir de différence de compréhension entre eux. Ce que l’un d’eux comprend, les autres le comprennent tous.

Dans la littérature qui admet l’existence de l’ésotérisme, l’humanité est en général divisée en deux cercles seulement, et le cercle exotérique, en tant qu’il s’oppose au cercle ésotérique, est appelé  la vie ordinaire. C’est une grave erreur. En réalité, le cercle exotérique est très loin de nous et il se situe à un niveau très élevé. Pour un homme ordinaire, c’est déjà de l’ ésotérisme.

Le cercle extérieur proprement dit est le cercle de l’humanité mécanique à laquelle nous appartenons, la seule que nous connaissions. Ce cercle se reconnaît d’abord à ce signe que, pour les personnes qui en font partie, il n’y a pas et il ne peut y avoir de compréhension commune. Chacun comprend à sa manière, et il y a autant de manières de comprendre que de personnes. Ce cercle est appelé parfois le cercle de la confusion des langues, parce que dans ce cercle chacun parle sa langue, propre à lui seul, et que personne ne comprend personne, ni ne se soucie d’être compris. C’est donc le cercle où la compréhension mutuelle est impossible, sauf à de très rares instants tout-à-fait exceptionnels, et encore sur des sujets à peu près dénués de signification, dans les seules limites de l'être donné. Si les gens appartenant à ce cercle deviennent conscients de ce manque général de compréhension et acquièrent le désir de comprendre et d’être compris, cela signifie qu’ils tendent inconsciemment vers le cercle intérieur, parce qu’une compréhension mutuelle ne commence que dans le cercle exotérique et ne saurait se développer que là. Mais la conscience du manque de compréhension vient à chacun par les voies les plus différentes.

Ainsi la possibilité qu’ont les gens de se comprendre dépend de leur possibilité d’entrer dans le cercle exotérique, où la compréhension commence...

Gurdjieff

Résultat d’images pour gurdjieff

 

Posté par nepo landarosa à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 avril 2018

Une Initiation dans la Cathédrale de l'Ame

réédition car de temps en temps il faut refaire les peintures...

RB

J'ai longtemps cheminé dans la vallée des larmes et j'ai erré, dans la forêt de l'erreur. J'ai commis des erreurs d'une gravité extrême et beaucoup ont souffert par ma faute. Mon prochain, je l'ai jugé et tourmenté. Je me suis jugé et tourmenté moi-même. Orgueilleux, menteur, envieux et avide, tout cela, au cours clé mes vies successives, je l'ai été. Des êtres ont pleuré et perdu toute espérance à la suite d'actes néfastes que j'ai perpétrés. Par mon comportement indigne, j'ai semé le doute et l'horreur parmi ceux qui m'étaient, dans le cours du temps, le plus chers. J'ai touché au plus profond de l'abîme et je me suis cru à jamais perdu, à jamais condamné. Cela, je viens de le revivre ici. J'ai connu la souffrance de ceux qui avaient souffert par ma faute. J'ai connu leur jugement et leur tourment, leur doute et leur horreur. J'ai connu les effets, les crimes de mon orgueil, de mes mensonges, de mon envie et de mon avidité. J'ai compris les terribles souffrances que j'ai en-durées au cours de mes incarnations par l'action de la juste loi du karma, mais il m'a fallu bien des épreuves et bien des larmes pour racheter le mal que j'avais fait, car longtemps, trompé par mon ego, et choisissant la solution de facilité, je rejetais sur d'autres la responsabilité de mes malheurs, voulant ignorer que mes propres actions passées en étaient la cause et que je devais apprendre, expérimenter et comprendre les leçons de la vie pour être régénéré, C'est alors que la lumière est venue à l'occasion d'une épreuve si difficilement supportable que je n'aurais jamais cru pouvoir la surmonter. Au plus profond de moi-même, tandis que toute espérance m'abandonnait, j'ai entendu L'APPEL et je me suis dirigé vers la montagne qu'il m'était indiqué de gravir pour parvenir à la paix. Ah! comme la route qui y conduisait était difficile et combien de fois ai-je trébuché car le malheur, conséquence de ma conduite passée, me poursuivait encore bien que la direction m'ait été désignée. Mais, depuis l'appel, ce malheur, je le savais JUSTE et au lieu de me lamenter, au lieu de craindre, j'ai commencé à compatir à la souffrance des autres, à les aider, à les soutenir, à les prendre par la main pour les conduire au pied de la montagne de la paix et de la régénération. Ce n'est qu'ensuite, après bien des retours vers ceux qui gémissaient dans la vallée, le dos courbé sous le poids de mes propres et justes épreuves, que j'ai à mon tour franchi la porte étroite et que je me suis engagé sur le Sentier. J'avais, à ce moment-là, compensé déjà beaucoup de mes erreurs passées. La loi que je m'étais fixée était : HUMILITÉ ET AMOUR en toutes circonstances, dans toutes les situations, envers et contre tout. Mes difficultés, je les acceptais de la même façon. Jamais je n'étais résigné. J'acceptais POUR COMPRENDRE. C'est en gravissant le Sentier que je devais savoir vraiment et mesurer les souffrances que j'avais dû imposer à autrui pour mériter toutes celles que j'avais eu à supporter ensuite. Je me réjouissais d'avoir pu, avant même d'être admis à partager LA CONNAISSANCE LIBÉRATRICE, m'imposer une règle de vie dont je comprenais maintenant la valeur. Mais à cette satisfaction intérieure se mêlait la douleur et le repentir pour mes actes passés dont d'autres avaient retiré douleur et chagrin. Aussi mes pensées et mes actions se chargeaient-elles de plus d'humilité et d'amour encore. Et finalement, je connus la paix non seulement en progressant vers plus de connaissance, mais aussi en utilisant cette connaissance AU SERVICE D'AUTRUI. Je m'oubliais moi-même DANS LES AUTRES. Rien ne pouvait plus m'atteindre. L'AMOUR qui m'animait transformait tout et je rendais grâces pour chaque expérience rencontrée. La paix était descendue dans mon coeur, mes épreuves s'allégeaient de plus en plus. MA RÉCONCILIATION AVEC MOI-MÊME, AVEC MON MOI VÉRITABLE ÉTAIT ENGAGÉE. Elle devait ensuite se renforcer et devenir totale.

Après avoir revécu la période obscure, j'ai revécu, ici aussi, devant les Maîtres et le plus grand d'entre eux, les étapes de ma régénération. C'est alors que le don le plus sublime m'a été fait. La PAIX PROFONDE - cette paix qui m'avait été tant "souhaitée" et que j'avais tant "souhaité" moi-même aux autres - est descendue sur moi et a pris A JAMAIS possession de mon être.

Je vais maintenant retourner au monde pour y oeuvrer, pour y SERVIR. Ma responsabilité est plus considérable que jamais et j'ai été averti que j'aurais à me garder avec vigilance des dangers auxquels j'ai succombé naguère, mais une opportunité m'est donnée de servir mieux et davantage. Ma loi demeure HUMILITÉ ET AMOUR et les plus grands Maîtres m'assisteront.

Puisse mon expérience servir à vous qui m'entendez, qui me comprenez. Il n'est pas de circonstance, il n'est pas de situation, aussi tragique soit-elle, qui n'ait sa raison d'être. Il n'est pas d'abîme, aussi profond soit-il dont on ne peut émerger pour retrouver la lumière. A L'INVOLUTION SUCCÈDE L'EVOLUTION et au-dedans de chacun de nous réside ce segment d'éternité cosmique toujours prêt à répondre au moindre appel pour aider qui le veut vraiment à emprunter le chemin de la vérité. Avancez vers la Connaissance, appliquez cette connaissance et souvenez-vous que le disciple ne doit pas demander tant à être servi QU'A SERVIR et que le service s'accomplit PARTOUT et en particulier OU L'ON SE TROUVE, OU LES CIRCONSTANCES ET L'EXISTENCE NOUS ONT PLACES, car c'est là que nous devons être et assumer notre fonction de SERVITEUR. HUMILITÉ ET AMOUR... AIMER SANS RIEN DEMANDER EN RETOUR, SANS EXIGER RIEN. AIMER, TOUT SIMPLEMENT... AIMER !"

 

Ce passage est extrait de l'ouvrage Messages du Sanctum céleste écrit par Raymond Bernard (dernier chapitre) publié par le site : HUMANISME & TRANSCENDANCE 

http://www.tradition-mystique.net/index.html

 

Posté par nepo landarosa à 15:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2018

Le Clos Landar sort d'hibernation

 

 

clos fenêtres2

 

Beaucoup de personnes se sont posées la question de comprendre pourquoi, depuis 4 mois, les fenêtres des greniers sont désobstruées et donc ouvertes à tous les vents, la pluie, la neige, les orages. Cela est voulu : en effet, la Municipalité passionnée d'écologie, y mène, avant une plantation de poireaux dans l'allée centrale, en compagnie d'Associations, une expérience d'élevage de pigeons-voyageurs. Il est donc nécessaire de laisser des ouvertures pour que ces pensionnaires puissent rentrer au bercail.

Cela posa d'ailleurs un problème car les corbeaux de l'Arbresle ont fait concurrence aux doux volatiles pour rentrer dans les combles abandonnés à leur place. Tant et si bien que plusieurs équipes s'y relaient, composées de volontaires communaux, de l'Association de défense du Clos  (qui passe l'aspirateur une fois par mois) et de l'Office du Tourisme, pour chasser les intrus, les corbeaux pouvant être pris pour des pigeons.

D'autre part, du fait de l'accru de réfugiés, il a été décidé par les parties prenantes d'en accueillir certains installés au rez-de-chaussée de la maison de maître: ils sont ainsi nourris par un cuisinier-guérisseur, fort de son expérience de soupe populaire sur les marchés de quais de Saône, à Lyon ainsi qu'une cuisinière spécialiste de repas médicinaux à base de farine brésilienne si chère à Nizier-Anthèlme Philippe l'ancien et célèbre occupant des lieux. Ainsi des réfugiés affamés se restaurent pendant que certains cherchent toujours ardemment le trésor...notamment en sous-sols.

clos soupe

clos réfugiés

AJOUT DU 2 AVRIL

Des fouilles ont été organisées dans la petite retenue d'eau de la grotte et voici ce que l'on y a trouvé :

avril2

 

 

 

 

 

 

Posté par nepo landarosa à 01:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 mars 2018

Changement de l'heure (comme tous les 6 mois)

Dans la nuit de samedi 24 mars à dimanche 25

je vous rappelle :

en AVril on AVance d'une heure les pendules

en octobRE on REcule d'une heure

(pas possible si vous avez un cadran solaire...et dites le à votre coq...)

Donc, samedi soir réglez votre réveil à sonner à 3 heures du matin et, à ce moment-là, précipitez vous hors du lit pour remettre toutes vos pendules à l'heure ; vous pourrez ensuite vous recoucher...car vous perdrez une heure de sommeil.

 

 (les commentaires ci-dessous sont ceux de mes précédentes éditions)

ET J'AJOUTE POUR LES IMBECILES QUI PROFITENT DE CE MESSAGE POUR PLACER DES SPAMS QU'ILS SONT IMMEDIATEMENT SIGNALES

Posté par nepo landarosa à 11:23 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

22 mars 2018

Nizier-Anthèlme Philippe, ça va être ta fête ! (article retravaillé en mars 2018 avec ajouts)

Rappelons d'abord que le dimanche des Rameaux est toujours celui précédent celui de Pâques. Et que le dimanche de Pâques, l'un des deux pivots de la religion chrétienne solaire et lunaire est fixé au premier dimanche suivant la pleine lune après l'équinoxe de Printemps ; cette année le Printemps est le mardi 20 mars, la première pleine lune est le samedi 31 mars et donc Pâques le dimanche 1er avril, ce qui démontre bien les attaches avec la cosmologie...

Après cet aparté, de nombreuses personnes se rendent devant la tombe de Nizier-Anthèlme Philippe dit de Lyon, ce jour là pour lui rendre hommage.

Fêter Monsieur Philippe, mais quand ? Pour la saint Nizier ? Elle tombe le 2 avril…Or nous avons lu et relu que ses amis lui faisaient la fête à cette occasion, jusqu’à ce qu’il parle un jour du dimanche des Rameaux.
Et bien au moins trois dates de fêtes organisées ainsi nous sont connues : les 27 mars 1898, 26 mars 1899 et 26 mars 1901 (d'ailleurs, si on en croit les biographes, cette année là on le fêta le 26 ou le 31 mars).
JAMAIS, je dis bien JAMAIS le 2 avril !
Le 27 mars 1898 est un dimanche ordinaire, le 26 mars 1899 est bien le dimanche des Rameaux, et le 26 mars 1901…un mardi ! La confusion peut venir dès cette époque d’une réelle confusion, car en effet le 26 mars est la saint…Dizier !!! Qui existe parfaitement et qui est fêté à cet date avec un confrère à lui ermite également aux alentours de l’an 700…


Et il faut de nouveau rappeler que Nizier-Anthèlme Philippe a suggéré (dit-on…) de le fêter le dimanche des Rameaux mais n’en déplaise à ceux, par ailleurs respectables, qui ont institué le pèlerinage de Loyasse, JAMAIS il n’a précisé sur sa tombe. D’autant plus qu’en faisant cela on va à l’encontre de sa parole demandant de laisser les morts en paix là où ils sont (voir démonstration ci-dessous) ! Et que l'on ne vienne pas me dire que cela aussi a été inventé...

De nos jours où la pensée va aussi vite que la lumière (…) on catégorise immédiatement sans chercher plus loin. Et on confond les mots : je connais bien cet état de fait et je ne cesse d’y faire la chasse partout ( puisqu’il faut développer : ailleurs qu’ici). Ainsi avec ce que nous découvrons et que nous constatons ici, on peut nous dire : vous démolissez Monsieur Philippe. Ce qui est une vision négative des choses voire nihiliste. Il y a une nette différence entre constater et critiquer, différence que certains peuvent être incapables de comprendre, dans un but évident de concours (tous les Hommes naissent égos).


Que tout le monde soit un peu attentif : Monsieur Philippe n’est en aucun cas attaqué mais nous sommes plusieurs à ne plus supporter les aberrations qui ont été accumulées et reprises sans réflexion depuis 110 ans. Et qui, à fortiori, ont permis de présenter une légende dorée d’un personnage certainement unique : certaines exagérations l’ont même ridiculisé tellement elles sont patentes et plaignons leur auteurs et ceux qui les ont  rapportées. D’autres transformations de la vérité sont plus discrètes, osons ce mot plus vicieuses : on ne peut alors les démonter par recoupements car certains ont tellement écrit, tellement parlé, que l’on y trouve le tout et son contraire.


Les documents officiels sont également très utiles, recensements,cadastres, états-civil. On peut rétorquer que rien n’est certain, qu’il y a plein d’erreurs. Il est trop facile de critiquer ainsi le travail de fonctionnaires, qui ont peut être copié ce qui leur était annoncé sans contrôle…Nous sommes plusieurs à répéter que le message de Nizier-Anthelme Philippe existe mais il a tellement été déformé qu’il est difficile maintenant de trier le vrai du faux. Quoique, on arrive à trier le faux du vrai en faisant un effort de réflexion, et les résultats ne sont pas tristes.

Il est à remarquer qu'en toute neutralité il n'est pas fait allusion ici à des groupements initiatiques et autres, ne considérant que la personne de Nizier-Anthèlme Philippe. Pour anecdote : sur un site maçonnique très documenté, il est recensé 17 structures martinistes se réclamant de lui ! Il doit bien y avoir quelque chose derrière...à moins que ce ne soit encore un coup de Papus (que j'adore) ! De même, nous pouvons remarquer que de nombreux ouvrages situés hors de ce que j'appellerai la mouvance Philippe parlent de notre héros : cela permet de remettre des choses au point avec des commentaires autres que ceux obnubilés par la légende qu'ils doivent suivre...ou démolir à tout prix.

Enfin, et nous ne le répéterons jamais assez, des responsables auto-proclamés gèrent une tombe acquise à perpétuité par la famille Régny au mépris total des autres (c'est comme faire la quête pour abattre un arbre magnifique et ne jamais en remercier les donateurs, cela s'est d'ailleurs produit également à l'Arbresle vers  2005 où des donateurs n'ont plus jamais eu de nouvelles de leur participation financière...), et le résultat visuel en est honteux et peut être considéré comme un affront à la mémoire des occupants du lieu. Il était tout-à-fait normal que le bric-à-brac de quolifichets superstitieux disparaissent, mais en arriver à faire disparaitre des plaques de marbre lui rendant hommage, c'est tomber dans l'excès inverse et cela prouve une méconnaissance totale des auteurs de ce rapt.

Et dimanche 25 mars 2018 ce sera le dimanche des Rameaux, bon nombre de personnes vont rendre hommage au mage Philippe : certains le matin au cimetière de Loyasse, d'autres, qui ne veulent pas rencontrer les premiers, en début d'après-midi, et d'autre enfin, qui ne veulent rencontrer ni les uns ni les autres, en fin d'après-midi. Et oui ! Les choses en sont là, il semble très loin le message de ce Monsieur Philippe, puisqu'il s'agit maintenant d'histoires de personnes, de prééminence, de certitudes.

Je rappelle simplement des paroles qui lui sont attribuées :

- Point n'est besoin de le faire pour les morts. Laissons-les là où ils sont et restons où nous sommes

- Il vaut mieux laisser les morts tranquilles ; il ne faut pas les prier

- Il est dit dans l'Evangile qu'il ne faut pas déranger les morts

- L'Ecriture n'a-t-elle pas dit de laisser les morts tranquilles ?

Cette recherche donne un résultat étonnant car une seule citation pourrait laisser un doute, mais en trouver autant est vraiment significatif. Alors ? Va-t-on prétendre que toutes ces citations sont fausses, auquel cas il faut considérer que tout ce qui a été rapporté de Maitre Philippe est faux et remet en question une légende parfois savamment orchestrée...Ou alors en lui rendant ainsi visite à Loyasse on trahit son enseignement et sa pensée ? Ou peut-être n'a-t-on pas lu attentivement les écrits le concernant ? Dans ce cas on peut plaider la bonne foi due à la méconnaissance.

Pour ma part, je le redis : la Saint Nizier est fêtée le 2 avril de chaque année (de plus une très ancienne église de Lyon porte ce vocable) et c'est une date fixe. Quelqu'un pourrait avec humour fêter également la Saint Anthèlme le 26 juin ou même la Saint Philippe le 3 mai...

A la même date du dimanche 25 mars, l'association Maitre Philippe basée à l'Arbresle, ouvre, avec autorisation de la Municipalité, le parc et la cour du Clos Landar pour un après-midi de visites (accès fléché). Quant au sort du Clos Landar nous n'en reparlerons pas pour le moment (feuilleton à suivre...) : au-dessus de la Mairie, attention le quartier est en travaux avec la réalisation d'habitats par la Societe d'Economie Mixte de Construction du Departement de l'Ain.

photo mp jeune - Copie

(différents exemplaires de cette photographie circulent dont certains ont été modifiés pour des raisons supérieures et inconnues)

et vous pouvez cliquer sur l'un des tags référencés en bas de cet article, essentiellement celui "Maitre Philippe de Lyon"

d'autre part, les commentaires sont ceux de la première publication de cet article et je les maintiens.

 

 

 

 

17 mars 2018

Le silence mène-t-il à l'équilibre ? Ou le contraire ?avec réintégration de commentaires...

Cet article fut publié la première fois il y a presque deux ans, mais compte-tenu de son universalité, il n'y a rien à changer, et pour paraphraser un certain William Shakespeare (repris par l'écrivain américain William Faulkner), dans un monde plein de bruit et de fureur...

Une fois encore , je vais reprendre ici des paroles de Sagesse signées Raymond Bernard et publiées par le site des Baladins de la Tradition, Raymond Bernard qui ne cessa de conseiller de tuer le vieil homme qui est en nous, qui ne cessa de conseiller de supprimer l'égo au profit du Soi ; ces écrits, ses paroles semblent aujourd'hui bien oubliées... ( j'ai repris ici la mise en page exacte des Baladins : http://bldt.net/Om/spip.php?article989 dont je salue une nouvelle fois le sérieux )

En Toi fais silence...

"Equilibre et silence vont de pair."

 

 

"Le premier objectif du disciple doit être la recherche de l’équilibre. Il faut que soit définitivement établi chez lui, un point de rencontre entre le matériel et le mysticisme, entre le physique et le spirituel, de telle sorte que le mysticisme soit contrôlé par le matériel, le spirituel par le physique et vice-versa. Il n’y a pas d’autre solution pour une démarche véritable et efficace sur le sentier que ce point d’appui, ce point de jonction où doit se situer sans cesse le disciple, car c’est seulement ainsi qu’il parviendra au but. Le matériel est un point du triangle, le spirituel en est un autre, et le troisième point est le disciple lui-même qui, par conséquent, évolue efficacement et réellement, uniquement s’il prend appui sur l’équilibre des deux autres points.

"Dans le triangle formé par le matériel, le spirituel et le disciple, le quatrième point est donné par la rencontre des trois perpendiculaires abaissées de chaque pointe sur le côté opposé et en ce quatrième point, qui confère à la démarche mystique ses assises parfaites où se retrouvent, se conjuguent, les trois autres, c’est la loi du silence. C’est là que se concentrent la force et la lumière, c’est là que se produit la communion intérieure, le contact avec le Soi. Ce point central est un noyau de puissance infinie, d’équilibre absolu, de connaissance parfaite. La bible rappelle le pouvoir du silence en une formule courte mais significative : "Entre dans le silence et sache que je suis Dieu", car c’est "dans le silence" qu’on reconnaît "celui qui est" - la présence divine, le moi intérieur, le Soi.

"La pratique du silence est une obligation fréquente pour le mystique. S’écartant des agitations du mental, repoussant tout ce qui est "extérieur", il entre quelques instants en lui- même pour faire le point, c’est-à-dire recueillir la direction et la lumière du centre où convergent en une harmonieuse combinaison l’essence de toutes les données spirituelles, mentales et matérielles qui constituent son existence. Il est évident que la pratique du silence est essentiellement passive. Pour recevoir, il faut se taire et le mental doit être muet, ce qui ne signifie pas qu’aucune idée intuitive ne se manifestera et que le cours des pensées ne prendra pas une direction déterminée. C’est au contraire ce qui se produira, il n’y a pas de vide absolu. Il suffit donc d’adopter l’attitude d’un spectateur et de "voir" sans participer. Le mental n’interrompt jamais son cours pas plus que les sens ne cessent de fonctionner, mais on peut ne pas avoir conscience du travail mental ni percevoir les impressions sensorielles. Certains disent qu’ils ne peuvent pas se concentrer, qu’ils s’aperçoivent soudain que leur pensée n’a pas cessé d’errer. C’est là une erreur de compréhension. En effet, soudain ils remarquent que leur mental poursuit son œuvre et ils en concluent qu’ils ne sont pas concentrés. Mais ils oublient qu’avant ce "soudain", ils étaient "ailleurs", précisément "dans le silence de l’âme". Ce silence est rompu au moment du "soudain", c’est-à-dire quand ils se rendent compte objectivement que le mental travaille. Or, je le répète, le mental n’a jamais cessé de fonctionner même au cours de la période de silence, mais il le faisait sans qu’il y ait participation ni conscience.

"Entrer dans le silence, c’est donc ne plus participer, ne plus avoir objectivement conscience des processus mentaux et physiques dont l’activité est ininterrompue tout au long de l’existence humaine, et il est important de se souvenir que si, à un moment, on reprend conscience de ces processus, la période de silence est achevée , mais que, précédemment, on était bien "dans le silence".

"La période de silence peut ne durer que quelques secondes du point de vue humain. La durée est sans importance. Une seule seconde de vrai silence au niveau du Soi suffit à la manifestation d’une force et d’une connaissance infinies qui sans être perçues immédiatement, se développeront ensuite de mille manières dans la vie consciente sans qu’il soit possible ni nécessaire d’attribuer de tels résultats aux périodes de silence. Ce sont ces périodes que les Maîtres utilisent pour leur action, pour inciter, guider, établir les conditions d’une meilleure compréhension. C’est dans le silence de l’âme que nous œuvrons au service du disciple, pour qu’ensuite ses efforts résultent en une progression plus rapide et plus efficace.

"Tout est utile dans la voie initiatique - la théorie et la pratique, la lecture et l’expérience, la discussion et le recueillement, mais s’il y a déséquilibre, trop de théorie explicative et pas assez de pratique, trop de lecture et pas assez d’expérience, trop de discussion et pas assez de recueillement, alors l’effort est vain. Equilibre et silence vont de pair. L’un complète l’autre et lui confère sa pleine valeur."

RB

j'ai déjà consacré plusieurs articles à Raymond Bernard que vous pourrez retrouver ici :

http://verlatradition.canalblog.com/tag/Raymond%20Bernard

et comme d'habitude, les commentaires liés à cet article sont forts instructifs et amènent à réflexions...et donc il m'est apparu intéressant de réintégrer ici quelques uns des ajouts par commentaires :

1/il est à remarquer que ces conseils, malgré les références, peuvent être suivis en dehors de toute croyance, de toute religion, de toute école. Ils peuvent permettent à chacun de se créer sa propre voie de Sagesse, sa propre éthique ; et en essayant de les suivre, on s'aperçoit, ce fut mon cas, qu'au delà de la parole, qu'au delà des écrits, qu'au delà des catéchismes, il n'y a ...rien...ou alors il y a...tout...

2/et j'aime beaucoup ce qu'écrit Serge Caillet à propos de Nizier-Anthèlme Philippe dit Maitre Philippe de Lyon : Monsieur Philippe a vécu en initié sauvage, c'est-à-dire affranchi des sociétés d'initiation dirigées par ses amis...en initié libre, en somme, à la façon dont Papus avait conçu primitivement et idéalement son initiation martiniste, l'initiation formelle en moins... Les conseils proposés par cette étude de Raymond Bernard rejoignent cette vision des choses, lorsque l'Etre a reçu l'Initiation formelle il peut conduire sa vie, ses pensées, comme un adulte : il n'est plus l'enfant qui devait chercher à apprendre. Et donc peut se permettre de ne plus suivre à tout prix la course aux décorations, honneurs, grades qui ne sont que des créations humaines, bien souvent au service de l'égo et non du Soi.

3/Beaucoup de personnes n'ont pas encore compris qu'il y a une différence entre le "soi" (l'égo) et le "SOI", ces personne ne pensent que par le corps et la densité... plus c'est lourd, densifié et perceptible, plus c'est viable pour eux, alors que ça ne représente que l'expression du "soi" et toutes les illusions qui vont avec. Le jour ou ils comprendront que ce n'est pas le véhicule, mais le cocher du véhicule (le grand SOI) qu'il faut écouter par les messages qu'il délivre au corps, ça sera bon... sauf que ce cocher s'exprime avec des MAUX lourds quand on ne veux pas l'écouter, et non pas des mots... Si nous parvenons à l'écouter, il ne s'exprimera plus avec des maux, ni des mots, mais avec des émotions.

 

09 mars 2018

Lyon

lyon st jean 3

Pour vous permettre de voir mes photos de Lyon (et vous donner envie...), vous pouvez consulter en colonne de droite les albums suivants titrés Lyon :

- la Basilique d'Ainay (abbaye)

- la Basilique de Fourvière (nouveau)

- le musée des Beaux Arts : Egypte et Grèce

- le musée des Beaux Arts : le jardin

- le musée des Beaux arts : les sculptures de la Chapelle

des photos de la Cathédrale Saint Jean son déjà présentées dans divers articles, notamment : Compte-rendu succinct de la conférence sur les énergies de la Cathédrale de Lyon - SUR LES CHEMINS DE LA TRADITION

 

 

Posté par nepo landarosa à 11:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,