Une personne fort discrète fut très souvent présente dans l'entourage du mage Philippe : Inès Santa Maria née à Buenos Aeres en Argentine le 15 avril 1846 et décédée à l'Arbresle le 15 aout 1913 (document officiel d'état-civil).

On nous dit que Nizier-Anthèlme l'avait missionnée à la vente aux enchères à la bougie de l'ancien couvent desUrsulines situé à l'entrée de l'allée menant au Clos Landar, elle augmenta ainsi la vente de 50 francs et remporta les enchères comprenant l'ancien couvent et la propriété l'entourant. Cette propriété fut ensuite dévolue aux époux Chapas et devint officiellement hopital militaire pendant le conflit 1914/1918.

couvent_chapas

On la retrouve en 1901, 6 rue du Boeuf à Lyon, servant de boite aux lettres dans les affaires de Russie, et à la même date aux Collonges avec Emmanuel et Victoire Lalande née Philippe ; en 1906 elle y vit encore ainsi qu'en 1911.

Elle décède donc à l'Arbresle, vraisemblablement aux Collonges le 15 aout 1913 et elle repose dans le cimetière municipal ; sa tombe a la particularité d'accueillir également Mme Louise Chapas née Grandjean (son mari Jean reposant seul au cimetière de Loyasse, nous ne nous arrêterons pas sur les péripéties avancées soi-disant sur cette séparation). Et comme toujours dans ces affaires Philippe nous découvrons une nouvelle anomalie : Mme Chapas est déclarée être née Graudjean !

Voici donc cette tombe :

003

approchons nous pour mieux distinguer les plaques :

006

n'avez vous rien remarqué ? par exemple le monogramme figurant sur le chapiteau : SM pour Santa Maria

005

regardons le de plus près

005___Copie

cela ne vous rappelle rien ? quelque chose déjà présenté sur ce blog

IMG_0002

édition originale par Marc Haven (Emmanuel Lalande) présentant le sceau de Cagliostro

et on pourrait aussi, avec un peu de malice, ajouter le symbole utilisé par Max Théon :

symbole théon