Rappelons d'abord que le dimanche des Rameaux est toujours celui précédent celui de Pâques. Et que le dimanche de Pâques, l'un des deux pivots de la religion chrétienne solaire et lunaire est fixé au premier dimanche suivant la pleine lune après l'équinoxe de Printemps ; cette année le Printemps est le mardi 20 mars, la première pleine lune est le samedi 31 mars et donc Pâques le dimanche 1er avril, ce qui démontre bien les attaches avec la cosmologie...

Après cet aparté, de nombreuses personnes se rendent devant la tombe de Nizier-Anthèlme Philippe dit de Lyon, ce jour là pour lui rendre hommage.

Fêter Monsieur Philippe, mais quand ? Pour la saint Nizier ? Elle tombe le 2 avril…Or nous avons lu et relu que ses amis lui faisaient la fête à cette occasion, jusqu’à ce qu’il parle un jour du dimanche des Rameaux.
Et bien au moins trois dates de fêtes organisées ainsi nous sont connues : les 27 mars 1898, 26 mars 1899 et 26 mars 1901 (d'ailleurs, si on en croit les biographes, cette année là on le fêta le 26 ou le 31 mars).
JAMAIS, je dis bien JAMAIS le 2 avril !
Le 27 mars 1898 est un dimanche ordinaire, le 26 mars 1899 est bien le dimanche des Rameaux, et le 26 mars 1901…un mardi ! La confusion peut venir dès cette époque d’une réelle confusion, car en effet le 26 mars est la saint…Dizier !!! Qui existe parfaitement et qui est fêté à cet date avec un confrère à lui ermite également aux alentours de l’an 700…


Et il faut de nouveau rappeler que Nizier-Anthèlme Philippe a suggéré (dit-on…) de le fêter le dimanche des Rameaux mais n’en déplaise à ceux, par ailleurs respectables, qui ont institué le pèlerinage de Loyasse, JAMAIS il n’a précisé sur sa tombe. D’autant plus qu’en faisant cela on va à l’encontre de sa parole demandant de laisser les morts en paix là où ils sont (voir démonstration ci-dessous) ! Et que l'on ne vienne pas me dire que cela aussi a été inventé...

De nos jours où la pensée va aussi vite que la lumière (…) on catégorise immédiatement sans chercher plus loin. Et on confond les mots : je connais bien cet état de fait et je ne cesse d’y faire la chasse partout ( puisqu’il faut développer : ailleurs qu’ici). Ainsi avec ce que nous découvrons et que nous constatons ici, on peut nous dire : vous démolissez Monsieur Philippe. Ce qui est une vision négative des choses voire nihiliste. Il y a une nette différence entre constater et critiquer, différence que certains peuvent être incapables de comprendre, dans un but évident de concours (tous les Hommes naissent égos).


Que tout le monde soit un peu attentif : Monsieur Philippe n’est en aucun cas attaqué mais nous sommes plusieurs à ne plus supporter les aberrations qui ont été accumulées et reprises sans réflexion depuis 110 ans. Et qui, à fortiori, ont permis de présenter une légende dorée d’un personnage certainement unique : certaines exagérations l’ont même ridiculisé tellement elles sont patentes et plaignons leur auteurs et ceux qui les ont  rapportées. D’autres transformations de la vérité sont plus discrètes, osons ce mot plus vicieuses : on ne peut alors les démonter par recoupements car certains ont tellement écrit, tellement parlé, que l’on y trouve le tout et son contraire.


Les documents officiels sont également très utiles, recensements,cadastres, états-civil. On peut rétorquer que rien n’est certain, qu’il y a plein d’erreurs. Il est trop facile de critiquer ainsi le travail de fonctionnaires, qui ont peut être copié ce qui leur était annoncé sans contrôle…Nous sommes plusieurs à répéter que le message de Nizier-Anthelme Philippe existe mais il a tellement été déformé qu’il est difficile maintenant de trier le vrai du faux. Quoique, on arrive à trier le faux du vrai en faisant un effort de réflexion, et les résultats ne sont pas tristes.

Il est à remarquer qu'en toute neutralité il n'est pas fait allusion ici à des groupements initiatiques et autres, ne considérant que la personne de Nizier-Anthèlme Philippe. Pour anecdote : sur un site maçonnique très documenté, il est recensé 17 structures martinistes se réclamant de lui ! Il doit bien y avoir quelque chose derrière...à moins que ce ne soit encore un coup de Papus (que j'adore) ! De même, nous pouvons remarquer que de nombreux ouvrages situés hors de ce que j'appellerai la mouvance Philippe parlent de notre héros : cela permet de remettre des choses au point avec des commentaires autres que ceux obnubilés par la légende qu'ils doivent suivre...ou démolir à tout prix.

Enfin, et nous ne le répéterons jamais assez, des responsables auto-proclamés gèrent une tombe acquise à perpétuité par la famille Régny au mépris total des autres (c'est comme faire la quête pour abattre un arbre magnifique et ne jamais en remercier les donateurs, cela s'est d'ailleurs produit également à l'Arbresle vers  2005 où des donateurs n'ont plus jamais eu de nouvelles de leur participation financière...), et le résultat visuel en est honteux et peut être considéré comme un affront à la mémoire des occupants du lieu. Il était tout-à-fait normal que le bric-à-brac de quolifichets superstitieux disparaissent, mais en arriver à faire disparaitre des plaques de marbre lui rendant hommage, c'est tomber dans l'excès inverse et cela prouve une méconnaissance totale des auteurs de ce rapt.

Et dimanche 25 mars 2018 ce sera le dimanche des Rameaux, bon nombre de personnes vont rendre hommage au mage Philippe : certains le matin au cimetière de Loyasse, d'autres, qui ne veulent pas rencontrer les premiers, en début d'après-midi, et d'autre enfin, qui ne veulent rencontrer ni les uns ni les autres, en fin d'après-midi. Et oui ! Les choses en sont là, il semble très loin le message de ce Monsieur Philippe, puisqu'il s'agit maintenant d'histoires de personnes, de prééminence, de certitudes.

Je rappelle simplement des paroles qui lui sont attribuées :

- Point n'est besoin de le faire pour les morts. Laissons-les là où ils sont et restons où nous sommes

- Il vaut mieux laisser les morts tranquilles ; il ne faut pas les prier

- Il est dit dans l'Evangile qu'il ne faut pas déranger les morts

- L'Ecriture n'a-t-elle pas dit de laisser les morts tranquilles ?

Cette recherche donne un résultat étonnant car une seule citation pourrait laisser un doute, mais en trouver autant est vraiment significatif. Alors ? Va-t-on prétendre que toutes ces citations sont fausses, auquel cas il faut considérer que tout ce qui a été rapporté de Maitre Philippe est faux et remet en question une légende parfois savamment orchestrée...Ou alors en lui rendant ainsi visite à Loyasse on trahit son enseignement et sa pensée ? Ou peut-être n'a-t-on pas lu attentivement les écrits le concernant ? Dans ce cas on peut plaider la bonne foi due à la méconnaissance.

Pour ma part, je le redis : la Saint Nizier est fêtée le 2 avril de chaque année (de plus une très ancienne église de Lyon porte ce vocable) et c'est une date fixe. Quelqu'un pourrait avec humour fêter également la Saint Anthèlme le 26 juin ou même la Saint Philippe le 3 mai...

A la même date du dimanche 25 mars, l'association Maitre Philippe basée à l'Arbresle, ouvre, avec autorisation de la Municipalité, le parc et la cour du Clos Landar pour un après-midi de visites (accès fléché). Quant au sort du Clos Landar nous n'en reparlerons pas pour le moment (feuilleton à suivre...) : au-dessus de la Mairie, attention le quartier est en travaux avec la réalisation d'habitats par la Societe d'Economie Mixte de Construction du Departement de l'Ain.

photo mp jeune - Copie

(différents exemplaires de cette photographie circulent dont certains ont été modifiés pour des raisons supérieures et inconnues)

et vous pouvez cliquer sur l'un des tags référencés en bas de cet article, essentiellement celui "Maitre Philippe de Lyon"

d'autre part, les commentaires sont ceux de la première publication de cet article et je les maintiens.