J'apprends par une alerte posée en moteur de recherche qu'une pétition pour sauvegarder le Clos Landar vient d'être ouverte sur internet. Cela est une bien bonne chose face à ce qui est devenu un gouffre financier pour la Municipalité de l'Arbresle. Ceux qui avaient poussé à l'achat de la propriété en 2005 par la Municipalité de l'époque ne prévoyaient pas une telle évolution des choses. Au sujet de cette opération, il faut même préciser que plusieurs personnes ne se connaissant pas, et fortement impliquées dans la mouvance Philippe, m'ont fait part d'avoir adhéré en Association pour le rachat de la propriété ; et qu'une fois ce rachat effectué, elles n'ont plus jamais entendu parler de l'association à laquelle elles avaient adhéré !

Rappelons que lors des dernières élections municipales un rude combat eut lieu quant à son devenir ; la précédente Municipalité fut réélue avec presque 60 % des voix dès le premier tour. Et resta donc responsable du projet d'aménagement du lieu. Il semblerait que que le dossier ne soit actuellement qu'au stade de la réflexion, diverses pistes ayant été évoquées. Le public peut néanmoins visiter de temps en temps le parc grâce à des journées portes ouvertes gérées par l'Association Maitre Philippe domiciliée à l'Arbresle. Une certaine maintenance est réalisée par l'entretien du parc et de la cour centrale.

Une autre association de sauvegarde du Patrimoine de la commune se préoccupe également du sort de ce lieu ; des négociations ont été engagées auprès d'elle par l'Association Maitre Philippe selon le principe que l'union fait la force, mais l'association du Patrimoine a refusé systématiquement tout accord et des articles de journaux en font foi et sont d'ailleurs consultables. D'autre part le Président (ou Président récent) de cette Association s'est engagé dans le combat politique en tant que second sur la liste devenue minoritaire lors de élections.

Or, le groupe politique (titre exact du blog) auquel il appartient a, lors du dernier Conseil municipal, réclamé la responsabilité du Clos Landar à la Municipalité, qui a bien entendu refusé, ce principe semblant d'ailleurs contraire à la loi démocratique reconnue dans notre Pays. On peut lire cette revendication sur le blog du Groupe et dans la presse quotidienne régionale. Il est intéressant de constater que la photo de la cour présentée à la presse n'est pas conforme à la réalité, avec une véritable forêt vierge, alors que, photos et visiteurs peuvent en témoigner, cette cour est fort bien entretenue.

Et donc à la suite de cela une pétition a été annoncée et lancée, présentée comme le dernier recours contre la Mairie. Il est à remarquer que, à la suite des élections municipales, un article rageur a été publié sur un certain site dit de Spiritualité chrétienne, attaquant la Municipalité et affirmant noir sur blanc (attention les mots peuvent choquer) A l’Arbresle, du Clos Landar, la municipalité veut faire un pôle d’hébergement hôtelier, pourquoi pas un casino ou un bordel ! Nous avons atteint le niveau zéro de la pensée politique.

Nous atteignons bien ici le niveau zéro de la pensée qu'elle soit politique ou non. Il appert donc que cette pétition a des arrières pensées politiques et il conviendrait que ses auteurs aient l'honnêteté  d'en informer les signataires : pourquoi s'en cacher ? Le débat politique est l'une des forces de la démocratie française et, mené en toute transparence il est honorable. A ce sujet voir ajout publié en commentaire : la motivation politique est reconnue.

Bien entendu, toutes les sources et documents référencés ci-dessus peuvent éventuellement être publiées pour permettre à tous d'en vérifier l'exactitude. Certes l'état des lieux est grave mais ce n'est pas la peine de manipuler des photos dans ce but pour attirer le chaland. Et par honnêteté quand on préconise la transparence on l'applique d'abord à soi-même.

De plus la photo d'illustration fournie au Progrès pour justifier la pétition est apparemment prise pour trafiquer la vérité ! Bien que datée de Juillet 2014 !

photo pétition Progrès :

clos

photo réelle (déjà depuis de nombreux mois) :

011              

009

Chacun appréciera...

Et j'ai cru ensuite à un énorme gag : il a été proposé, par les mêmes pétitionnaires, au Conseil municipal de la Commune d'installer un parking sur le terrain, en plus de très forte pente (45 degrés ?), en dessous du Clos. Et pourtant c'est vrai : cela figure au compte-rendu du-dit Conseil ! Comment peut-on prétendre donner des leçons et s'occuper d'un dossier avec une méconnaissance des lieux aussi avérée ?

D'autre part, et enfin, il faudrait que ces personnes aient la mémoire ou l'honnêteté de se rappeler que ce sont eux qui ont déjà agi ainsi dans le passé, aboutissant à l'achat du Clos par la Municipalité de l'époque (2005) ; ce n'est pas une gloire puisqu'ils ont alors remué ciel, terre et enfer (ne dit-on pas qu'il est pavé de bonnes intentions ?) avec derrière des personnes inconnues et masquées, pour faire pression et peur à la dite-Municipalité. Ils avaient ainsi réuni la participation de nombreuses personnes de bonne foi (je dis bien : de bonne foi) pour soutenir leur action. J'ai reçu témoignages de certaines de ces personnes (dont deux très importantes dans la mouvance Philippe contemporaine) qui, une fois le but atteint, n'ont plus jamais entendu parler de l'association qu'ils avaient soutenue.