05 juin 2015

Dans le coin de la rue Tête d'or (avec description intérieure du 35) et photographies complémentaires (réédition) et autres...

Nous avons vu au fil des articles publiés ici sur le sujet de Nizier-Anthèlme Philippe, dit de Lyon, que bien des éléments sont concordants, mais ne sont en aucun cas dûs au hasard ; ils sont le fruit de décisions prises en toute connaissance de cause. Prenons l'exemple du 35 rue Tête d'or à Lyon, on pourrait penser qu'il a été choisi comme maison à louer (il est prouvé qu'ils n'en n'ont jamais été propriétaires : Tapissier puis Chapas) par convenance par le couple Philippe. Rappelons-nous ce que Jean-Louis Bernard a écrit (cité dans... [Lire la suite]

27 novembre 2014

La naissance de Philippe dit de Lyon : presque un conte de Noel

Nizier-Anthèlme Philippe, véritable personnage de conte de fées…il était une fois…Ou un conte de Noel…en tous les cas, un conte. Voici le début par un récit touchant de l’importante étude intitulée Monsieur Philippe un juste parmi les hommes, publiée dans la revue Planète numéro 22 de Mai 1971 par Claude Pasteur ; elle fut d’autre part en relation directe avec Philippe Encausse, le fils de Papus. Ce mercredi 25 avril 1849 à trois heures du matin, il y eut un violent orage sur le petit hameau savoyard de Loisieux. Ceux qui eurent la... [Lire la suite]
Posté par nepo landarosa à 09:27 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,
16 septembre 2013

Mon voisin, Monsieur Philippe de Lyon...(nouvelle mise à jour du 16 septembre)

Je réédite ce billet car certaines circonstances m'amènent à le faire ; je n'aurai pas voulu m'immiscer dans des échanges de propos à ce sujet mais il est des éléments qui ne peuvent être passés sous silence au moins par respect de la pensée de Nizier-Anthèlme Philippe. Tous les matins quand j'ouvre mes volets, je dis bonjour à mon voisin, à environ 100 mètres de moi : c'est un magnifique domaine dominant une colline comme une forteresse. Son nom : le Clos Landar. Et il fut la propriété d'un certain Nizier Anthelme Philippe, ...plus... [Lire la suite]