Louis-Charles-Alfred et Amantine-Aurore-Lucile 
Quand George et Alfred dans les bosquets musaient
Cela donnait des vers qu'après Musset buvait.
Leurs ébats étaient vifs ainsi que leurs débats Et bien souvent ces vers volaient avec éclat.
Il la trompait souvent avec une marianne Subissant ses caprices de jeune nymphomane,
Mais reprenant toujours la route de Nohant Ne pouvant se passer de dame Dudevant.
Mais ils se fâchèrent à cause du cigare Que la belle Amantine s'allumait tous les soirs.
Je ne savais que dire sur Monsieur de Musset, Alors pardonnez moi tous ces jeux de mots laids.


selon une chronique de France-Inter du 19 juin 2014 :

Toute sa vie, George Sand aima la compagnie des hommes plus jeunes qu'elle, et c'est sans doute avec Alfred de Musset, de six ans son cadet, qu'elle eut la relation la plus tumultueuse. Ils se sont rencontrés lors d'un dîner organisé par le responsable d'une revue littéraire. Aucun coup de foudre ce soir-là. Elle le trouve excessivement snob. Il lui trouve un teint "olivâtre". Mais rapidement, il commenceront à s'échanger des lettres et pendant près de deux ans, en France comme en Italie, la romancière et le poète vont s'aimer passionnément, et se haïr passionnément...

Alfred de Musset et George Sand. © radio-france 

sand musset

vous pouvez par exemple consulter le PDF suivant publié par georgesand.artiste.free.fr

george_sand_et_ses_amants