Ce titre n'étonnera pas les lecteurs habituels de ce Blog car depuis bien longtemps cette question se pose : vous trouverez d'ailleurs un essai du résumé des épisodes précédents en lisant (entre autres) l'article important du 9 juillet 2018 

http://www.verlatradition.fr/archives/2018/07/09/36547936.html

Et maintenant, dans son édition de l'Arbresle du 8 septembre, le journal Le Progrès lève le voile sur un grand secret qui remet en question toutes les communications précédentes de toutes les parties prenantes, et, de mois en mois il y en a eu ! (édition l'Arbresle page 24).

projet clos le progrès

Il ressort donc, encore une fois, hélas, que tout ce qui a été affirmé précédemment était sujet à question et que tous les articles (ou comptes-rendus de réunions) n'étaient que de la COMMUNICATION. Rappelons simplement que la notion hotel 4 étoiles n'est pas une qualification acquise d'avance.

Beaucoup de lecteurs de ce Blog, en France ou ailleurs, sont intéressés par le devenir du Domaine, je les engage donc à questionner les parties prenantes citées en référence dans mon article du 9 juillet ainsi que l'Association Maitre Philippe dont vous trouverez les coordonnées sur son site http://www.maitrephilippe.asso.fr/ (module contactez nous) ou même la Mairie de l'Arbresle.

Suite à la publication d'un article sur le Progrès et d'une étude publiée sur son site (les 17 et 18 semptembre 2018)

  • le journal le Progrès annonce que le projet serait abandonné à cause de la Semcoda ? 
    Posté par Emile Sapéon, il y a 2 jours |  
  • il convient peut-être de se méfier des raisons de ce problème car le Progrès a TOUJOURS publié des informations de communication mais sans jamais faire d'investigations quant aux tenants et aboutissants ni en contrôlant leur exactitude (par exemple le Progrès a publié un article le 19 février 2016 annonçant le début des travaux pour le 30 septembre...de la même année ! Ainsi il a été expliqué ici-même le processus d'attribution des étoiles pour un restaurant (processus privé d'un seul Guide) et pour un hôtel (processus public avec enquête), d'autre part l'étoile restaurant n'est pas portable sur le nom d'un chef. Et ce ne sont que deux exemples. on peut aussi ajouter qu'il aurait été intéressant de contacter la cheffe brésilienne Bel Coelho annoncée pour lui demander son avis et même si elle avait été informée du projet et de sa propre venue à l'Arbresle... 

 AJOUT DU 4 MARS 2019

Un nouvel article du Progrès (qui est le seul média de la région) a confirmé en date du 21 février 2019 l'abandon du projet hotelier en donnant la SEMCODA comme responsable de cet abandon, mais sans jamais aborder le problème de la faisabilité du projet ni les détails précédemment publiés qui donnent à réfléchir quant aux annonces faites préalablement. Pour mémoire, quelques travaux de démolition avaient eu lieu en leur temps au niveau du dernier étage, fin 2017/début 2018 ; pour cela les fenêtres obturées à titre de protection par la Municipalité avaient été dégagées et sont restées ainsi depuis ce temps, on n'ose imaginer les dégats causés ainsi par les conditions météorologiques (pluies violentes, orages, neige).

réintégration de mon dernier commentaire :

Il apparait nettement que la Municipalité a fait son travail correctement en prenant toutes les dispositions légales. Pour mémoire le domaine a été confié à la SEMCODA par un bail emphytéotique (obligation d'entretien des lieux), charge à elle de trouver un repreneur pour en assurer la gestion. Dans le même temps le réaménagement du reste des Collonges fut confié également à la SEMCODA : les travaux de reconstruction sont maintenant terminés.

 

les commentaires précédents sont maintenus lors de cette réédition et apportent des précisions fort intéressantes