affiche un homme

 

Il me revient en mémoire le film magnifique de Fred Zinnemann (1966) avec ses interprètes extraordinaires : Paul Scofield, Léo MacKern, Robert Shaw, Orson Welles, Vanessa Redgrave, et bien d'autres...Film si magnifique qu'il obtint les 6 oscars les plus importants et 2 golden globes !

Il raconte qu'en 1529, Thomas More, juriste britannique, mais également auteur d'une oeuvre gigantesque politique, sociale et spirituelle, succède au Cardinal Wolsey comme Chancelier d'Henri VIII. D'amis que sont le roi et son ministre, ils vont devenir ennemis du fait du refus de Thomas de consentir au remariage du roi. Thomas ira jusqu'au martyr (remis par le Roi au clergé séculier).

affiche 2

affiche 3

https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_homme_pour_l'%C3%A9ternit%C3%A9 : la fiche Wikipédia résume bien le film, son générique et ses récompenses.

affiche thomas

Une très importante analyse littéraire a été présentée sur

http://www.en-attendant-nadeau.fr/2016/04/19/thomas-more-eternite/

Mais le but de mon article est de citer la fin du film : tout est fini entre le Roi et Thomas More, une rencontre de la dernière chance a lieu sur le bord d'une plage. Les deux hommes discutent et se disputent. A la fin, le Roi demande à son ex-chancelier : qui t'a fait Duc ? Réponse de Thomas More : qui t'a fait Roi ?

Et le Roi le livre alors au clergé séculier pour son martyr, la décapitation. Il faut préciser qu'il fut béatifié par Rome en 1886, puis canonisé en 1935.

réintégration de commentaires précédents :

  • Je m'interroge cher blogueur sur ce Thomas Moore. Ne serait il pas la réincarnation de Socrate ?
    Sans cigűe il à néanmoins perdu la tête...Des Hommes de cette trempe, le peuple en recèle il nous faut prier, faire et attendre l'Avatar de justice...il n'est dans aucune des primaires. Dans ces dernières l'on touvera au mieux des attitudes...primaires.
  • En effet, ce sont tous deux des Sages, maîtres de vérité et emprunts d'humanisme ; toutefois, Socrate, après sa condamnation, aurait choisi de mourir, tandis que Thomas More, condamné par le pouvoir temporel allié à un pseudo pouvoir spirituel, a été décapité. La mort de Socrate est une hypothèse, celle de Thomas More une certitude historique. Mais tous deux ont témoigné de leur connaissance et de leur amour de l'humain. 
  • Le dialogue de la fin du film est pour moi d'une importance capitale ; ainsi dans beaucoup de domaines, celui qui est nommé ou élu à la tête, ne l'est que par la volonté de ses pairs, sans eux il ne serait rien et doit donc les respecter autant que ceux dont il dépend le respectent.