J'avais déjà abordé http://verlatradition.canalblog.com/archives/2014/04/29/29761991.html l'histoire de mon pays natal, repris de travaux à l'ancienne (sans informatique) que j'avais commis en septembre 1989.

Je vais présenter une curiosité ; il s'agit de deux articles de la Charte de novembre 1260 accordée à la ville par Guichard, Sire de Beaujeu, fils de Humbert, Connétable de France, d'où le nom de Ville Franche.

 

article 35

Si un homme et une femme accusés d'adultère ont été raisonnablement convaincus du crime, si par exemple il est établi par témoin qu'on les a trouvés avec les hauts-de-chausses tirés, ou s'ils ont été trouvés nus, ou bien encore, si, couchés tous les deux dans le même lit, une partie de leurs vêtements a été enlevée, qu'ils soient considérés comme convaincus du délit, et dans ce cas qu'ils soient tenus, à leur choix, de courir nus par la ville, ou de racheter cette course au prix fixé arbitrairement par le Sire de Beaujeu.

 

Mais, aussi, les femmes étaient alors curieusement considérées :en cas de harcèlement sexuel :

article 38

La fille ou la femme qui prétend avoir été victime d'une violence de la part d'un individu dans un lieu où elle a pu crier et être entendue, ne devra pas être crue, si elle n'a pas crié ; si c'est dans un lieu où elle n'a pas pu être entendue, on ne devra néanmoins la croire que sur preuves.

Et je me demande si cette Charte a été abrogée...

Résultat d’images pour blason villefranche 69

De gueules à une porte de ville d’argent flanquée à dextre d’une tour du même, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or, chacune brisée d'un bâton de gueules péri en bande.