Les circonstances ont fait que, dans le même temps où j'ai lu un étude sur un site internet annonçant la parution d'un livre,  j'ai réalisé que des personnes amies pouvaient en être sujettes. Et quand j'observe, simplement autour de moi, je constate que les dégats sont chaque jour importants, augmentés par exemple par l'actualité sociale ou sanitaire.

Auparavant j'en ignorais tout, alors qu'il semblerait que ce problème soit déjà connu depuis fort longtemps lorsque je lance ce terme sur un moteur de recherche ; je connaissais les T.O.C.(troubles obsessionnels compulsifs)  pour les avoir rencontrés chez le fils d'une amie pour lequel je me suis beaucoup investi, et en en devenant par la force des choses, quelque peu spécialiste amateur...

T.A.G. ? Trouble anxieux généralisé ! Parmi les nombreux sites ou blogs traitant de ce sujet, mon choix s'est porté sur Doctissimo.

Il fut longtemps considéré comme une névrose d'angoisse, mais devant sa généralisation due au stress de notre vie quotidienne, il est maintenant considéré comme une maladie à part entière. Il touche 4 % de la population dont une majorité de femmes fragilisées par une situation particulière et souvent par plusieurs conséquences de cette situation. Je ne suis pas certain qu'il soit nécessaire d'avoir une prédisposition à en souffrir. Il se manifeste par une forte anxiété sur de nombreux sujets de la vie causée par des circonstances aggravantes, santé, divorce, rupture sentimentale, stress ou harcèlement du travail, etc...devant des situations souvent incontrôlables. L'article Doctissimo semble penser que ces situations ne  soient souvent pas réelles et qu'il ne s'agisse que d'une anxiété chronique. Certes, peut-être, mais il  est certain que souvent ces soucis sont bien réels, s'additionnent et de ce fait se surmultiplient.

Plusieurs symptômes peuvent en découler, entre autres  : fatigue, tension musculaire, troubles du sommeil, nausées, sueurs, céphalées, etc...Et peuvent être accentués par de mauvaises hygiènes de vie : prise de tabac, de café, d'alcool ou abus de médicaments anxiogènes, ...

Il existe deux catégories de traitements, l'un général par un médecin généraliste (quoique bien souvent on applique un traitement dit allopathique avec abus de molécules chimiques) , l'autre plus particulier notamment par une thérapie plus douce, cognitive, par la relaxation, l'acupuncture ou autres méthodes.

lien complet : http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag0125/ps_5076_trouble_anxieux.htm  plus d'autres sites sur internet.

J'ajoute cependant qu'en plus des soins, la racine des problèmes devrait être traitée...quand elle le peut ! En effet nous vivons dans un monde technocratique gouverné non encore par des robots mais par des fonctionnaires, des responsables qui pensent et agissent comme des robots ; pour eux l'humain n'existe plus, l'application de la loi, même si elle est imbécile (et je maintiens ce qualificatif) compte avant tout, sans parler de la satisfaction de leur égo personnel qui prime tout et les amène à écraser les autres. Et de ce fait ils condamnent les autres, ceux qui les subissent, et eux mêmes ainsi sont condamnables pour harcèlement moral. Je dois reconnaitre que depuis la première rédaction de cet article, j'ai moi-même eu à consulter ou à être soigné par des blouses blanches et qu'un réel effort est maintenant fait quant au suivi psychologique des malades, et à leur accompagnement.

Et chacun, face à de telles souffrances, doit essayer de faire de son mieux pour aider la victime, par tous les moyens et d'abord de l'entourer de son affection, et ne pas forcément lui imposer des "il faut que"...