Il semblerait, puisque de tous temps, et encore quoditiennement, de nos jours, des hommes se sont affrontés et s'affrontent au nom de leur Dieu. Cela génère ainsi d'épouvantables violences, et même des massacres au nom du Dieu de chacun.

Et cela depuis la nuit des temps, depuis que l'Etre humain a conscience du Sacré et a organisé sa vie autour. Dans l'histoire plus ou moins récente de mon Pays, combien de femmes, d'hommes, d'enfants, de vieillards, ont ils brulé sur les buchers, ont-il péri pour ces batailles de Dieux, ?  Et dans l'histoire presque contemporaine de l'Europe, ces millions de morts aux combats ou dans des holocaustes, avec pour moteur les Religions ? Il me semble que religare en latin signifie...relier ...

Et Dieu accompagne les combats d'hégémonie : nous avons ainsi tous vu des images de 1914 des aumoniers militaires Français, Allemands, Anglais chacun dans leur camp, célébrer des messes et bénir les sodats avant qu'ils aillent massacrer les autres ou se faire massacrer...aux cris de Dieu avec nous, Gott mit uns ou God save the King !

Et aux noms des Dieux des êtres humains sont ainsi massacrés un peu partout dans le monde, dans ces guerres de religion encore d'actualité.

Et le comble, c'est qu'à l'intérieur d'une même Religion il peut y avoir plusieurs Dieux qui se combattent, enfin dont les dévots se combattent pour la suprématie.

Il y a donc plusieurs Dieux qui se combattent ainsi ? Ou alors s'agit-il de la perversion des Hommes ? ...Mais toujours au nom de leur Dieu contre celui des autres...si cela était risible on pourrait parler de "mon Dieu lave plus blanc", mais ce n'est pas risible, c'est dramatique.

Il me semblait, et il me semble que si Dieu il y a, il est unique ; alors ne pourrait-on pas parler de Divin ? Sans donner de nom à ce Dieu (car par avance ce terme possède déjà une connotation spécifique de Religion).

Ce Divin à qui nous devrions toute création de ce qui existe, de ce qui est, puisque c'est une donnée qui forcément dépasse la compréhension humaine, justement du niveau indéfini du Supra-humain au même titre que l'infini de l'Univers, au même titre que l'Eternité. Peut être pourrait-on parler alors d'une sorte de Conscience globale (certains diraient cosmique mais ce terme a déjà trop été utilisé et galvaudé par des tenants d'un âge nouveau) puisque nous ne savons pas l'appeler avec précision.