Lors d'un livre reprenant des Chroniques écrites de 1991 à 2005, Sur les remparts de Saint Jean d'Acre par Thierry Emmanuel Garnier, aux éditions Arqa, le sujet de l'Ordre du temple est  plusieurs fois abordé.

Déjà le titre du livre est fort évocateur ! Puisque il raconte et analyse le dernier combat, où on assista à une véritable débacle lors du siège de Saint Jean d'Acre. Le propos n'est pas ici de reprendre les détails du récit, je laisse à chacun le soin de lire, d'autant plus que le livre en question n'est pas entièrement rattaché à ce sujet, les chroniques en abordant bien d'autres, avec des coups de coeur, avec des coups de gueule, avec de la poésie tant narrative que sous la forme habituelle.

Saint Jean d'Acre, ce fut la mort du Grand Maitre Guillaume de Beaujeu, qui m'importe beaucoup, car le Beaujolais est mon "fief". Dans les années 1990  j'y ai consacré un mémoire abordant l'histoire de la région d'une part en aspect historique mais aussi dans un domaine  qui peut apparaitre plus délicat de l'Esprit, employant ce terme plutôt que celui de Spiritualité. Cela m'a amené a y aborder différents aspect déjà complètement sous l'angle des sujets de ce blog. Avec des éléments forts méconnus et tout aussi surprenants, mais je ne me consacrerai ici qu'à Guillaume de Beaujeu puisque la chronique citée en référence le concerne.

D'abord sa parenté avec les Beaujeu a été contesté, mais il ne fait aucun doute grâce aux recherches de Mathieur Meras histrorien du Beaujolais unaniment reconnu qui publia ses recherches au sujet de Guillaume dans l'almanach du Beaujolais de 1957 réédité ensuite par l'Académie de Villefranche en 1971 ; en résumé il était le fils de Guichard, le frère cadet de Humbert V, qui hérita de la seigneurerie de Montpensier à la mort de Guichard IV.

Quant à sa mort différents auteurs signalent un fait troublant : il était l'ami de l'Emir (ou Sultan selon les auteurs) Malik el Asraf (ou el Achraf Khabil selon les auteurs qui lui a écrit une lettre qui commence par "Vous le Maitre du Temple le véritable et sage, salut" ..avant d'assiéger St Jean où Beaujeu mourut. Selon Jacques de Molay (minutes de son procès) Guillaume de Beaujeu aurait contracté une alliance non coupable et nécessaire avec le Sultan d'Egypte pour sauver la Terre sainte. Et les dernières paroles qui lui sont attribuées sont "les jeux sont faits" que j'ai d'ailleurs vues à l'époque de la rédaction de mn mémoire, illustrées par un jeu de dés.

Le livre aborde l'Ordre en d'autres passages tel celui consacré à l'Ordre du temple mythe ou légende, et celui s'attachant à l'origine de la croix templière.

Pour revenir aux Beaujeu, bien d'autres faits émaillent leur histoire de l'époque quant à leurs relations avec l'Ordre, faits historiques avérés et faits dont on ne sait toujours pas s'il s'agit de légendes ou d'une part de l'histoire secrète.

IMG