Ceci est la copie de la newsletter que j'envoie ce jour et qui donne de nombreux renseignements sur la Communauté de Taizé dont je parle beaucoup...

Cette newsletter est réservée exceptionnellement à une seule parution : celle de mon album de photos de Taizé.

lien direct en cliquant dessus : http://verlatradition.canalblog.com/albums/la_communaute_oecumenique_de_taize__dept_71_nord_de_cluny_/index.html

(par contre j'ai eu beau modifier, le diaporama n'apparait pas dans l'ordre exact que j'avais choisi)

Taizé : cette longue aventure, un pélerinage de Paix sur terre, a commencé quand un jeune pasteur suisse de 25 ans, Roger Schutz-Marsauche quitta Genève en vélo pour trouver une maison en France avec le désir de créer une vie de communauté insérée dans la détresse de la France alors coupée en deux. Le 20 aout il découvre Taizé village du Maconnais situé à quelques kilomètres seulement au nord de Cluny et perché au sommet d'une colline. Il achète une petite maison à l'aide d'un prêt et entreprend d'accueillir des réfugiés, notamment juifs

En 1942, il est dénoncé et doit s'enfuir en Suisse où il reste pendant 2 ans, et avec ses 3 premiers frères crée une petite communauté à côté de la Cathédrale de Genève. En 1944 ils reviennent à Taizé avec sa petite église romane. Et en 1949 ils sont ainsi 7 à s'engager en Communauté et déjà des jeunes viennent en visite. Tout le monde travaille, à la restauration du village, aux champs.

Les jeunes sont de plus en plus nombreux,et de tous pays, attirés par la simplicité, le silence à partir de 1958 ; Frère Roger travaille au Concile du Vatican et le nombre de visiteurs ne cesse d'augmenter pour s'amplifier lors d'une premère rencontre en 1966. En 1970 est créé le concile des jeunes qui s'ouvre en 1974 à Lausanne avec un succès immense et les jeunes du monde entier viennent par milliers à Taizé, ce monde s'agrandit en 1990 à la suite de l'ouverture des frontières des pays d'Europe de l'Est ; d'ailleurs Taizé y était un peu pour quelque chose puisque plusieurs frères travaillaient dans ce pays dans la clandestinité pour y apporter leur réconfort (le successeur de Frère Roger, Frère Aloïs y a ainsi passé sa jeunesse).

Très vite il fallu construire des structures nouvelles avec pour seuls revenus les fabrications des ateliers : poteries, livres, bijoux, puis avec le temps cassettes, vidos et maintenant dvd. Et l'église moderne de la Réconciliation de départ fut bien vite trop petite, dans un premier temps agrandies par d'immenses toiles genre cirque puis en solide pour devenir ce qu'elle est aujourdh'ui. Il y a bien longtemps, dans les années 1980 j'ai vécu ainsi une célébration de Paques où nous étions plus de 6000 ! La petite église du village est conservée comme un bijou de l'Art roman, dessous la grande église de la Réconciliation il y a deux cryptes, l'une exclusivement catholique et une seconde Orthodoxe, le hall de la grande église étant réservé aux célébrations oecuméniques avec toujours au centre de la nef une centaine de frères de la Communauté.

Et les rencontres internationales se réunissent dans le monde entier, la prochaine aura lieu ...à Rome en fin d'année 2012 en présence du Pape Benoit XVI et où au moins 80000 jeunes sont attendus : c'est d'ailleurs le concile des jeunes de 1974 qui a inspiré la création des JMJ par un grand ami de Taizé Jean-Paul II . Et on ne compte plus les rencontres qui avaient lieu entre lui et le Prieur de Taizé. Et celles avec sa grande amie Mère Thérésa et ses interventions à l'ONU, etc...

Il y aurait encore tant à écrire ! Cela m'est impossible ici ; sachez seulement que la Communauté est obligée de demander aux jeunes de ne jamais y rester plus de 8 jours car ils doivent retourner dans le monde pour témoigner et vivre l'Esprit de Taizé.

(plusieurs détails extraits du livre Choisir d'aimer publié par les Presses de Taizé)

le site : http://www.taize.fr/fr

(toutes les photos sauf celle de Frère Roger ont été faites par moi)