J'ai constaté, après des années et des kilomètres de pérégrination, que, lorsque l'on est dans le droit chemin, sur le juste milieu, sans arrière-pensée et sans rien demander, dans l'instant, des petits miracles se produisent. Ainsi, au cours de ma quête sur les Vierges Noires, j'ai eu trois rencontres avec les Curés des églises où elles trônent.

1/Notre-Dame de Bourg-en-Bresse :

Ayant appris que l'église de Bourg (attention ne pas confondre avec Brou qui a perdu toutes ses énergies et n'est plus qu'un musée, très beau mais mort) en possédait une, j'ai donc fait le chemin depuis Villefranche (vierge noire dans la Collégiale Notre-Dame des Marais sous l'égide de laquelle j'ai été baptisé) jusqu'à la capitale bressane. Il devait être environ 11h45 ; quelques personnes allaient par endroits,  et je compris à un moment que le Curé demandait à tous de sortir pour fermer les portes.

Quand j'arrivais vers lui je lui demandai cependant où se trouvait la vierge noire, et, oh surprise ! Il me dit de l'attendre là, il fermait les portes et revenait ! A son retour il m'emmena dans une chapelle du bas-côté sud pour voir la statue...et bien entendu on se mit à discuter. Seconde surprise : auparavant il avait été Curé à ...Villefranche ! Tiens, tiens , un curé qui est nommé dans des églises où trônent des vierge noires en majesté, curieux, cela. Et on se mit à discuter du sujet, leur origines, les croisades, la représentation d'Isis...passionnant  ! Et j'appris ainsi quelque chose : les deux églises, Villefranche et Bourg; étaient soeurs et construites de la même façon sur des marais (d'où le nom de celle de Villefranche) ; dans les deux cas, on avait asséché les marais, placé des sortes de radeaux de troncs de chênes entrecroisés entourés eux-même d'une quantité considérable de piliers de chênes, le tout avait ensuite été comblé puis avait servi de bas à la construction des deux églises !

Puis on se quitta pour le repas de midi.

2/Notre-Dame d'Orcival

Même topo dans ma chasse aux vierges noires...C'était un samedi vers 11h. Je connaissais déjà l'église et sa fabuleuse statue, étant déjà venu et ayant vu sur France 3 un documentaire où le curé ne cachait rien des traditions antiques ayant précédé l'église et allait même jusqu'à dire : vous voyez ce pilier, c'est le moteur, c'est là qu'est le menhir ! J'avais d'autre part vu des photos confidentielles laissant apparaître les énergies descendant du ciel et couronnant la statue.

J'étais revenu pour approfondir, quand il passa devant moi je l'interwiewai avec une question précise : il me répondit et malgré qu'il soit pressé, préparant un mariage, vint avec moi pour faire le commentaire à ma demande ; et emporté par l'élan, on se mit à parler de plein d'autres choses notamment sur la crypte. Puis, pressé par l'horaire , il me dit de revenir un jour, de sonner à la cure et alors il prendrait mon temps pour me faire visiter. Le hasard a voulu que je ne sois jamais retourné à Orcival...Par contre je suis allé rendre visite à sa petite soeur la Vierge promeneuse de Vassivière dont je reparlerai un jour.

3/Abbaye de Tournus

C'est la première vierge noire que j'ai connue (après mon Villefranche natal), j'ai même souffert d'addiction à son sujet car j'y suis retourné, retourné...on a beaucoup discuté tous les deux... A force, j'ai fini par connaître le Curé qui faisait visiter l'église aux très nombreux touristes (Tournus est l'une des plus belles églises romane de France encore intacte...quant à sa crypte initiatique je conseille de ne pas trop y rester...). Et cela m'énervait de l'entendre chaque fois dire aux badauds : c'est Notre -Dame la Brune car elle a noircit à cause des flambeaux...ben oui mon bon monsieur...Un jour je l'ai interwiewé entre quat'zieux et on a bien discuté, les flambeaux parce que c'était trop compliqué de tout expliquer...puis je lui dis que je contestais son emplacement, et là, rien que pour moi, il me mena voir son emplacement d'origine, là où elle avait été trouvée !

Alors, vierges noires, merçi mes petites chéries filles d'Isis ou d'Astarté,, depuis j'en ai rencontrées pas mal...notamment en Auvergne, mais je laisse le soin à de grands spécialistes pour en parler Emile Saillens, Atlantis, Jacques Bonvin...

Orcival

Tournus