"Le mystique moderne se souvient à chaque instant qu’il y a en tout être une double polarité - l’une positive, l’autre négative - et que lui-même en est marqué, puisque sans cette double polarité, aucune existence ne serait possible, le troisième point - la manifestation sur le plan matériel - ne pouvant être que si les deux autres sont. La polarité positive, ce sont les qualités, les talents, les possibilités constructives. La polarité négative, ce sont les défauts, les limites physiques ou intellectuelles, les tendances destructrices. Chacun, en fait, a les défauts correspondant à ses qualités et cela est inéluctable. Le mystique comprend ainsi qu’il ne doit pas juger. Si la polarité négative d’autrui le gêne ou le surprend, il sait que sa propre polarité négative peut autant gêner ou surprendre les autres. En outre, le cosmique étant tout et en tout, cette double polarité y est incluse aussi et ce qui est désigné comme défaut ou imperfection n’est, en dernière analyse, qu’une déduction d’un raisonnement limité car cette double polarité est au service de l’homme pour son évolution, pour son épanouissement intérieur et pour son ultime prise de conscience.

La qualité fondamentale du mystique est donc d’être lui-même. Il ne cherche pas à dissimuler hypocritement sa polarité négative pour ne déployer aux yeux du monde que sa polarité positive. Il sait que les plus grands maîtres possèdent eux-mêmes cette double polarité aussi longtemps qu’ils sont incarnés et que c’est en restant eux-mêmes qu’ils donnent aux autres la plus grande leçon et le plus bel exemple. En étant lui-même, le mystique est un être complet. Il s’épanouit en utilisant tous les moyens mis à sa disposition dans son incarnation. Il apprend cependant à utiliser sa polarité positive pour les autres et à garder pour lui-même sa polarité négative, et c’est en cela qu’il se différencie du profane. La polarité négative est une aide considérable pour lui. Elle l’incite à une humilité constante. Aussi loin qu’il ira sur le Sentier de l’évolution, il restera conscient des limites que lui impose sa polarité négative et il sera humble parce qu’il se sait homme."

publié par http://www.bldt.net/Om/spip.php?article1007